Rotule de suspension

Sommaire

Les rotules de suspension sont les éléments qui relient les bras de suspension (masses suspendues) au moyeu pivot et roues (masses non suspendues).

Elles permettent le mouvement des suspensions et les braquages, l'axe de pivotement passant par la rotule inférieure et la rotule supérieure. Zoom sur la rotule de suspension.

Constitution de la rotule de suspension

La rotule est fixée soit sur le pivot, soit sur le bras de suspension :

  • Elle prend la forme d'un axe fileté au dessus d'une partie conique avec, en son bout, une partie sphérique, logée dans le corps de rotule de forme concave.
  • Cette liaison dite sphérique permet une rotation dans les 3 dimensions.

Défauts inhérents de la rotule

Les 2 défauts qui entraînent le remplacement d'une rotule sont la détérioration du soufflet caoutchouc de celle-ci (favorisant une usure rapide par oxydation) et un jeu de fonctionnement entre la rotule et son logement.

Une telle anomalie a pour conséquence une imprécision dans la tenue de route, une usure anormale des pneumatiques et pouvant provoquer dans les cas extrêmes une rupture de cette pièce et la désolidarisation de la roue.

Comment tester une rotule ?

Pour déceler l'éventuel jeu dans une rotule, il faut pratiquer de la façon suivante :

  • soulever le coté à contrôler à l'aide d'un cric rouleur (l faut impérativement placer une chandelle sous le véhicule afin d'assurer la sécurité de l'opérateur) ;
  • la roue étant levée, son poids va plaquer la rotule dans son logement et dissimuler le jeu éventuel ; il faut donc s'aider d'un levier (barre à mines, par exemple) et prendre appui sur le bras dans différentes positions pour contrecarrer le poids de la roue et déceler le jeu existant.

Remplacement d'une rotule

Dans quelques cas, le remplacement de la rotule implique le remplacement du bras de suspension.

Sinon, la rotule est fixée au triangle de suspension par des vis ou rivets (rivets qu'il faudra faire sauter) ; les 2 principales difficultés liées au remplacement de la rotule sont :

  • Le desserrage de l'écrou de rotule : en effet, de par la conception de celle-ci, la rotule peut tourner dans son logement et empêcher l'opération. Pour éviter cela, avant démontage, nettoyez avec une brosse métallique le filetage au dessus de l'écrou, et aspergez de dégrisant. Si l'effort de desserrage est trop important, resserrez et remettez du dégrisant, répétez l'opération jusqu'à desserrage sans contrainte.
  • L'extraction de l'axe de rotule : la partie conique est souvent bloquée dans le pivot. La solution la plus pratique est de s'aider d'un arrache rotules, outil dédié à cette opération. En l'absence d'outils, imprégnez de dégrippant l'axe, et frappez sèchement sur la pièce en faisant contrecoup avec une masse placée à l'opposé pour « décoller » le cône (la masse doit être plus importante que l'outil à frapper). Cette méthode demande une certaine dextérité.

Rotule de suspension : combien ça coûte ?

Il existe 2 qualités de rotule, liées à la fabrication :

  • Les rotules montées en origine que l'on peut retrouver chez certains équipementiers automobile. Ce sont des pièces forgées beaucoup plus résistantes, qui sont obtenues par frappe d'une forme en acier (par marteau pilon).
  • Les rotules très bon marché, fabriquées par rectification du métal et qui sont par définition moins résistantes.

Pour un remplacement par un professionnel, le temps moyen facturé se situe entre une demie heure et 1 heure, la rotule coûte en moyenne 50 € (comptez en plus un essai de 15 min).

Bon à savoir : il est recommandé de toujours effectuer un contrôle de géométrie après remplacement d'une rotule (≈70 €).

Pour aller plus loin :

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider