Circuit de refroidissement

Sommaire

Le circuit de refroidissement est un acteur majeur pour le fonctionnement du moteur thermique.

Quelle est son utilité ? Comment l'entretenir ? Réponses maintenant.

Qu'appelle-t-on circuit de refroidissement ?

Éléments du circuit de refroidissement

Si on l'appelle circuit, c'est parce qu'un fluide circule à l'intérieur. Ce fluide est le liquide de refroidissement. Il est composé :

  • Des durits : ce sont les tuyauteries qui permettent au liquide de refroidissement de circuler.
  • Du radiateur de refroidissement : c'est l'élément qui permet au liquide de refroidir.
  • De la pompe à eau : c'est l'accélérateur de débit de liquide (comme la pompe « circulateur » du chauffage central d'une maison).
  • D'un thermostat (ou calorstat) : c'est l’élément régulateur de température du liquide de refroidissement et d'un radiateur de chauffage : il permet de chauffer l'habitacle.
  • D'un bouchon et vase d'expansion : c'est le bocal par où est introduit le liquide de refroidissement, le bouchon régule la pression dans le circuit.
  • De motoventilateurs : lorsque la température est trop importante (ralenti – moteur en charge à des vitesses peu élevées), le ou les motoventilateurs se mettent en route à vitesse lente ou élevée pour souffler artificiellement l'air dans le radiateur.
  • Du liquide de refroidissement : c'est un liquide caloporteur à base de glycol. Par rapport à l'eau, le liquide :
    • ne comporte pas d'oxydation dans le circuit (absence de rouille) ;
    • est gras, il lubrifie donc les éléments du circuit ;
    • est plus dense, avec un point d'ébullition plus important.

Bon à savoir : lorsque le point d'ébullition est atteint, le fluide se transforme en gaz qui empêche la circulation et rend le circuit inopérant, d'où l'importance de retarder ce point d'ébullition.

Circuit de refroidissement : fonctionnement

Fonction refroidissement : la température de combustion étant importante (800°C) , il est important de refroidir les parois à proximité de la chambre /

  • C'est le rôle du circuit de refroidissement implanté dans la culasse, au plus près des points chauds.
  • Le liquide au contact va s'échauffer et donc absorber les calories pour les évacuer par le radiateur de refroidissement dans l'air ambiant.

Fonction régulation de température / réchauffement du moteur : c'est le rôle du thermostat :

  • Il s'agit d'une vanne fermée à froid qui dévie le liquide par un circuit annexe plus court.
  • Au fur et à mesure de l'échauffement du moteur, il va ouvrir progressivement le passage vers le radiateur et réguler la température à une valeur moyenne de 90°C.

Fonction régulation de pression : pour retarder le point d'ébullition d'un liquide, il faut augmenter sa pression :

  • C'est le rôle du bouchon de vase d'expansion qui est en fait une soupape à double effets.
  • Elle établit une pression de 1 bar (valeur moyenne) et lorsque le moteur refroidit, elle égalise la pression du circuit avec la pression atmosphérique.

Fonction chauffage : intégré à la climatisation, le radiateur de chauffage, par l'action de volets d'air réchauffe l'habitacle selon la volonté du conducteur.

Maintenance du circuit de refroidissement

En général, les constructeurs préconisent le remplacement du liquide tous les 2 ans ( il faut aussi penser au remplacement du thermostat).

Contrôle de l'étanchéité du circuit :

  • Cette opération est importante pour la détection de fuites éventuelles.
  • Il s’agit de mettre le circuit sous pression avec de l'air comprimé (maxi 1,5 bars) et constater visuellement l'état de tout le circuit.

Vidange du circuit : après avoir ouvert le bouchon de vase d'expansion, ouvrez les vidanges, si elles existent, du bloc moteur et du radiateur (sinon, enlevez les durits aux points les plus bas).

Remplissage et purge :

  • Remplissez par le vase d'expansion en ouvrant les purges d'air si elles existent, tout en veillant à ce qu’une quantité équivalente à celle de la vidange soit introduite.
  • Faites tourner le moteur au ralenti en surveillant la température d'eau jusqu'au déclenchement du motoventilateur.
  • Arrêtez le moteur et laissez refroidir, puis refaites l'appoint de liquide si besoin.

À noter : chaque véhicule a sa procédure spécifique (par exemple, il peut exister des purges d'air cachées) ; le seul moyen pour ne pas faire d'erreurs est de se munir de la revue technique correspondant à votre véhicule (exemple : La Revue Technique Automobile (RTA), des Editions E.T.A.I. disponible chez les accessoiristes automobile).

Pour aller plus loin et en découvrir davantage autour de ce sujet :

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider