Durite de refroidissement

Sommaire

La durite de refroidissement est une partie essentielle du système de refroidissement du moteur, dont la mission est d'empêcher la surchauffe et la casse des pièces mécaniques. Elle permet le transfert des flux entre les différents organes du moteur. Endommagée, si elle n’est pas changée, le moteur risque des dégâts irréversibles.

Durite de refroidissement : spécificités

La durite est un tube en caoutchouc qui accompagne les pièces sensibles du moteur.

Elle a pour fonction de veiller à l’étanchéité des différents transferts de flux et assure ainsi le bon fonctionnement de l’ensemble.

La durite peut prendre plusieurs formes diverses et variées, puisqu’elle est moulée à la demande. Une fois sur la pièce, elle conserve sa forme et lorsqu’on la retire, il faut la changer pour être certain de sa performance.

La durite de refroidissement aide à transporter et à faire circuler le liquide de refroidissement entre les différents organes du moteur. Elle existe en quantité dans le système et est un consommable qu’il faut savoir vérifier périodiquement. Une fuite, et c'est tout le moteur qui risque l'implosion !

Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • La durite permet des transferts de fluides jusqu’à plus de 200°C ;
  • Elle résiste aux basses températures, jusqu’à -50°C ;
  • Elle se moule à la demande selon la forme et la dimension choisie ;
  • Elle possède une excellente résistance aux projections d’hydrocarbures et huiles ;
  • Souple, elle résiste aux UV et à l'abrasion extérieure ;
  • Elle est conçue pour être hermétique.

Usages de la durite de refroidissement

La durite de refroidissement est un consommable. Elle permet de faire la jonction entre le liquide de refroidissement et les différents organes du moteur qui en ont besoin.

Composée de caoutchouc ou de silicone, elle n'est pas immune aux différentes hausses et baisses de température, aussi certaines craquelures peuvent apparaître. La pression émise par la chaleur des fluides peut également provoquer un gonflement de la durite.

Si cette dernière est défectueuse, le transfert n’est plus étanche et le liquide de refroidissement peut s’échapper. Lorsqu'une surchauffe est possible, le moteur peut être gravement endommagé. Il ne faut donc pas négliger l’entretien de cette pièce ! Les durites doivent être contrôlées et changées tous les 150 000 à 300 000 km.

Bon à savoir : Le liquide de refroidissement est hautement corrosif, une fuite peut également abîmer les autres pièces du moteur qui recevront le précieux liquide.

Remplacement de la durite de refroidissement

Si vous n’avez pas l’âme d’un mécanicien, vous pouvez effectuer le changement de la pièce chez un professionnel. Votre véhicule sera immobilisé deux petites heures et l’opération vous coûtera un peu plus d’une centaine d’euros.

Vous pouvez également pratiquer la manipulation vous-même. Dans un premier temps : prenez conscience que votre moteur peut atteindre des très hautes températures. Il est donc convenu que l’opération se fera le moteur à froid ; laissez donc votre véhicule au repos depuis plus d’une heure.

Pour commencer, vous devez vidanger le circuit de refroidissement. Ensuite, desserrez les colliers qui retiennent les fameuses durites. Nettoyez la partie du moteur qui vient d’être libéré et fixez votre nouvelle durite dans sa position initiale. Remplissez à nouveau le circuit de refroidissement et prenez la route sans crainte. 

Une durite de refroidissement coûte entre 15 et 25 €. Elles sont en vente dans les magasins spécialisés en automobile ou sur quelques sites marchands.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider