Silencieux d'échappement

Sommaire

Le silencieux d’échappement est destiné à réduire le bruit d’échappement des gaz des moteurs thermiques. Mais une défaillance sur le silencieux peut aussi avoir des conséquences sur d'autres composants. Le point sur cette pièce auto qui joue un rôle dans le bon fonctionnement de votre véhicule.

Caractéristiques et fonctionnement d’un silencieux d’échappement

Le silencieux d’échappement est composé de trois parties raccordées entre elles par des adaptateurs.

L’élément avant : le catalyseur

Sa fonction est de réduire les rejets polluants comme les oxydes de carbone, les oxydes d’azote et le monoxyde de carbone. Le catalyseur est constitué d’un élément en nid d’abeille, formé par un noyau poreux en céramique entouré d’un métal précieux (platine, voire un mélange de platine et de rhodium).

Le catalyseur transforme les gaz polluants en composants non toxiques ; eau, dioxyde de carbone et diazote.

L’élément central ou intermédiaire

Il contient un tube perforé appelé « tube mitraillette ». Ce tube est généralement recouvert de laine de roche qui constitue l’isolation phonique. Il transporte les gaz qui empruntent plusieurs chicanes, ce qui limite la vitesse du son produit par leur échappement.

L’élément arrière

Le pot d’échappement, composé d’une chambre d’évacuation, d’une tubulure et d’une sortie, sert à évacuer les gaz à l’extérieur via la sortie d’échappement.

Bon à savoir : certains véhicules citadins ne disposent pas toujours de silencieux intermédiaire.

Silencieux d’échappement défectueux : symptômes, diagnostic et causes

Un silencieux d’échappement s’use rapidement lorsque le véhicule parcourt fréquemment de trajets de moins de 10 min. En effet, dans ce cas précis, la ligne d’échappement ne chauffe pas suffisamment pour que l’eau puisse s’évaporer. Une accumulation d’humidité se produit alors dans la ligne d’échappement, ce qui entraîne une corrosion du silencieux.

Un catalyseur ou un silencieux intermédiaire défectueux peuvent endommager le silencieux arrière.

Les indices d’une ligne d’échappement en mauvais état sont les suivants :

  • une consommation de carburant élevée ;
  • un bruit anormal à l’accélération : le moteur pétarade ;
  • un claquement au niveau du plancher qui laisse supposer que les chicanes sont dessoudées.

Dès que l’un de ces symptômes apparaît, des signes révélateurs permettent de diagnostiquer un silencieux défectueux. On procède alors aux vérifications, ce qui nécessite de se glisser sous le véhicule ou d’utiliser un pont élévateur, via différentes opérations :

  • visualiser entièrement la ligne d’échappement afin de détecter une éventuelle présence de rouille ;
  • contrôler l’état des caoutchoucs qui supportent le silencieux ;
  • agiter le catalyseur afin de vérifier que la laine de roche n’est pas désagrégée : si l’on entend un bruit, c’est que le catalyseur est cassé.

Bon à savoir : en cas de doute, il est vivement recommandé de faire intervenir un mécanicien automobile qui identifiera la panne.

À quel moment changer un silencieux d’échappement ?

Dès lors que l’on constate un bruit anormal au niveau de la ligne d’échappement au moment de l’évacuation des gaz, le silencieux d’échappement est à remplacer.

À noter : il est souhaitable d’intervenir rapidement pour remplacer le silencieux afin d’éviter les nuisances sonores et aussi réduire sa consommation de carburant.

Prix d'un silencieux d’échappement

La ligne d’échappement ne se remplace pas intégralement. Il est possible de changer uniquement l’élément défectueux qui peut être le catalyseur, le silencieux central ou le silencieux arrière.

Le prix des pièces centrales et du silencieux arrière est généralement compris entre 80 et 150 € selon le type et le modèle du véhicule.

Quant au prix d’un catalyseur, il varie de 150 à 400 €.

À noter : le coût de la main-d’œuvre s’ajoute bien entendu à celui de la pièce à remplacer.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider