Problèmes de direction assistée

Sommaire

Les problèmes de direction assistée se détectent facilement. Si les manœuvres demandent soudainement plus d’efforts au conducteur ou qu’un bruit se fait entendre lorsqu’il tourne le volant, il est temps de faire réaliser une révision chez un professionnel ou de contrôler l’état et le niveau des fluides soi-même. Une opération sommaire sur votre voiture qui évite bien des ennuis. Voici les conseils à suivre si votre système de direction assistée est défaillant.

Symptômes des problèmes de direction assistée

Ce système d’aide à la conduite est présent sur toutes les voitures neuves depuis une quinzaine d’années quelle que soit la marque (Peugeot, Citroën, Renault, etc.) ou la motorisation (HDI, essence, électrique, etc.). Il s’agit d’un mécanisme qui soulage le conducteur durant ses manœuvres. Ainsi, lorsque ce dernier souhaite faire prendre une direction différente à son véhicule par un simple coup de volant, une source de puissance annexe allège la charge presque instantanément. La conduite en zone urbaine est plus agréable et se garer devient un jeu d’enfant. 

Si le système de direction assistée est défaillant ou proche de la panne, le conducteur s’en rendra compte d’emblée. Et pour cause : toutes les manœuvres seront plus difficiles à réaliser. Le volant se fait dur et il faut forcer pour orienter la voiture dans une direction pour effectuer un simple créneau. Le durcissement peut se faire ressentir uniquement lorsque le volant se tourne vers la droite, ou bien vers la gauche et même des deux côtés. Tout dépend de l’origine de la casse. 

Bon à savoir : un grondement sourd ou un sifflement peuvent également prévenir d’un dysfonctionnement dans la direction assistée. Ces bruits ne sont pas à prendre à la légère, allez chez le garagiste rapidement pour comprendre l’origine de la défaillance. En cas de système défaillant, un voyant peut ainsi s’allumer : il a la forme d’un volant. Les messages sur le tableau de bord permettent de situer immédiatement les problèmes des véhicules.

Causes et conséquences d’un problème de direction assistée

Comme toutes les autres pièces maîtresses de la mécanique automobile, les composants de la direction assistée peuvent s’user et entraîner une panne dans tout le système. C’est le cas pour tout type de voiture et toute marque (Citroën, Peugeot, etc.).

C’est pourquoi, avant de le réparer, il est important de comprendre d’où vient la casse. Voici quelques pistes : 

  • si un sifflement se fait entendre lorsque vous manœuvrez, vérifiez le niveau des fluides : s’ils sont inférieurs au niveau habituel, ajoutez la différence dans l’instant ; 
  • si la direction assistée œuvre plus difficilement d’un côté que de l’autre, le vérin d’assistance est certainement en cause : il faudra peut-être le changer ;
  • si les deux côtés sont aussi difficiles, il peut s’agir d’un manque de pression hydraulique : contactez un professionnel si une fuite est repérée. 

D’autres causes plus récurrentes peuvent être responsables d’un dysfonctionnement : un joint d'étanchéité usé, une soupape régulatrice en mauvais état ou une pompe d'assistance corrodée. Cela peut aussi venir de la courroie de direction qui est desserrée ou sectionnée. Cette courroie empêche alors de faire fonctionner la pompe.

Notez que pour un véhicule assisté de manière électrique, il n’y a pas d’huile. Le souci vient donc d’un composant électrique qu’un garagiste pourra identifier avec un diagnostic électrique. Là encore, vous serez alerté par un message.

Dans tous les cas, contactez au plus vite un professionnel avant que tout le système ne rende l'âme.

Bon à savoir : Si la batterie est déchargée, un voyant peut s’allumer sur le tableau de bord. Votre garagiste vous dira s’il s’agit réellement d’un souci au niveau de la direction assistée ou si c’est la batterie qu’il faut changer.

Comment résoudre un problème de direction assistée ?

L’entretien

La direction assistée fonctionne grâce à des liquides : de l'huile pour les boîtes automatiques, du LHM pour les suspensions hydropneumatiques. 
Dans les deux cas, le fluide hydraulique est responsable de la pression émise par le système pour enclencher le mécanisme. Afin de veiller à la bonne santé de la direction assistée, il est essentiel de contrôler le niveau de ces derniers régulièrement. Sinon, c’est l’usure prématurée et la casse.

Bon à savoir : toute la structure de la direction assistée doit être vidangée tous les 4 à 5 ans. 

Les fluides finissent par se dégrader à l’usure. Des composants nocifs peuvent pénétrer le mécanisme.

Exemple : pour vérifier si de l’air s’est invité dans les durites, vous pouvez demander à quelqu’un de tourner le volant à fond pendant que vous observez le niveau du liquide dans le réservoir. Si ce dernier ne diminue pas nettement, il y a présence d’air : il faut donc vidanger et purger. 

Comment vidanger une direction assistée ?

Pour réaliser une vidange du système de direction assistée, vous pouvez suivre le mode d’emploi suivant :

  • placez votre véhicule sur des chandelles afin de pouvoir diriger les roues durant la manœuvre ;
  • coupez le moteur et attendez qu’il refroidisse complètement avant toute action ;
  • insérez une seringue dans le bocal de la pompe pour aspirer l’huile hors du mécanisme ; 
  • une fois que la seringue a aspiré le maximum d'huile possible, retirez la durite de retour et placez une bassine sous la voiture ;
  • manœuvrez le volant de gauche à droite afin d’expulser le reste du fluide et l’air comme vous le feriez pour une vidange des freins : on pousse jusqu’au bout ;
  • lorsque le vérin de direction assistée est vide, on replace la durite et on verse une huile nouvelle dans le système en tournant délicatement le volant de gauche à droite. 

À noter : si l’huile qui coule dans la seringue est « boueuse », c’est qu’il était grand temps de la changer ! 

Coût des différentes réparations

Si vous ne souhaitez pas vous charger de la vidange de votre auto, les garages automobiles proposent des forfaits pour vidanger votre direction assistée. En moyenne, il faudra compter 70 € pour cette opération. 

Une direction assistée qui lâche, ce sont des composants à changer : une pompe hydraulique implique en moyenne 500 € de frais. 

Et si le système entier doit être changé, il faut prévoir entre 1 000 et 1 200 € de réparation ! 

Ne vous rendez pas dans un seul garage auto et faites des demandes de devis. Ces devis vous permettront de comparer les tarifs pour la réparation du véhicule. Vous serez parfois surpris de la différence d’un garage auto à l’autre.

Bon à savoir : Si le souci ne résulte pas d’un accident, l’assurance auto ne prendra pas en charge les réparations. Si votre système de direction assistée est défaillant, il peut s’agir d’un problème d’usure ou d’entretien, qui n’est jamais indemnisé par l’assurance auto.

En conclusion

  • En cas de souci avec la direction assistée de votre véhicule, un message apparaît sur le tableau de bord. Une difficulté à tourner le volant sera également un signe.
  • Si le voyant s’allume sur votre auto, allez au garage pour obtenir un diagnostic. Le problème peut venir d’un manque de liquide, d’un problème de courroie, d’un vérin ou d’un manque de pression hydraulique.
  • Pour un véhicule assisté électriquement, il n’y a pas d’huile. Le composant mécanique de la panne sera identifié par un professionnel via un diagnostic électronique.
Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider