Sablage de carrosserie

Sommaire

De nos jours, la rénovation d'une voiture ancienne est le plus souvent réalisée par sablage de carrosserie. C'est un procédé bien moins rébarbatif que le décapage à la disqueuse auquel on avait recours auparavant. Voici quelques informations pour vous expliquer cette technique.

Qu'est-ce que le sablage de carrosserie ?

Il s'agit d'une technique de décapage ou de polissage des éléments de carrosserie, réalisée à l'aide d'un appareil spécifique.

Le sablage de carrosserie est nécessaire lorsque l'on désire assainir sa carrosserie devenue poreuse avec le temps. Cela est utile pour ôter les traces de corrosion ainsi que la peinture souillée, désoxyder la carrosserie ou tout simplement la préparer avant de la repeindre. Le sablage permet ainsi de rénover toute voiture ancienne et/ou de collection afin qu'elle puisse retrouver son aspect d'origine.

Bon à savoir :le sablage de carrosserie peut être effectué sur toute la tôle de la carrosserie mais aussi sur toute pièce métallique d'un véhicule comme les jantes, le châssis, les suspensions.

Consulter la fiche pratique

Technique et précautions à prendre pour le sablage de carrosserie

Technique

La technique de sablage de carrosserie consiste à projeter un abrasif à haute pression sur les zones à traiter. Cette forme de décapage à sec offre une efficacité accrue. Elle nécessite l'usage d'un pistolet relié à un compresseur puissant afin d'assurer un débit d'air suffisamment important pour décaper peintures et rouille.

A noter : les petits compresseurs d'une puissance de 3CV n'offrent pas un débit d'air suffisant pour obtenir un niveau de décapage satisfaisant.

Quant aux matériaux de sablage, certains sont plus efficaces que d'autres. C'est le cas du corindon qui est un oxyde d'alumine, un minéral utilisé comme abrasif en raison de sa dureté. Il est écologique car recyclable. C'est aujourd'hui le matériau de sablage le plus répandu.

Lire l'article

Précautions à prendre

L'utilisation d'une cabine de sablage ventilée est recommandée pour effectuer les opérations de décapage, cette méthode étant extrêmement salissante. D'autre part, le port de protections individuelles est exigé, comme les gants, le masque, des vêtements adéquats et des lunettes de sécurité.

Enfin, il est impératif de protéger les pas de vis avant de commencer les travaux de sablage car on risque d'endommager ce type de matériel.

Bon à savoir : si la tôle est fragilisée, il est conseillé d'utiliser un abrasif de faible granulométrie, ou d'avoir recours à d'autres procédés que le sablage de carrosserie afin de ne pas déformer la tôle.

Après le sablage, le poudrage

Après toute opération de sablage, il est conseillé de recouvrir les zones de la carrosserie traitées par un procédé qui s'appelle le poudrage. Il permet d'obtenir un aspect brillant tout en étant résistant.

La poudre, de différents coloris, s'applique par projection sur la tôle de la carrosserie qui a fait l'objet d'une séance de sablage. Le poudrage à base de polyester est réalisé à chaud.

Le revêtement obtenu par poudrage offre une très bonne tenue aux rayons UV. De plus, ce procédé garantit une efficacité totale contre la corrosion.

Bon à savoir : le poudrage est un procédé de plus en plus utilisé pour obtenir une finition parfaite.

Sablage de carrosserie : les prix

Le coût d'une cabine de sablage neuve est souvent compris entre 1 000 € et 1 500 €. Afin de minimiser les dépenses, il peut être judicieux de se procurer une cabine de sablage d'occasion à partir de 200 € ou d'en louer une auprès d'un professionnel, voire d'un particulier, pour moins de 20 € par jour.

Bon à savoir : le sablage d'une carrosserie peut être réalisé par un professionnel. Pour connaître le prix de l'opération, il est recommandé de faire établir un devis.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider