Pare-chocs d'occasion

Sommaire

En voiture, le danger ne surgit pas seulement sur les grands axes et à grande vitesse. En ville aussi, les accidents sont courants : il suffit d'une mauvaise place de parking ou d'un automobiliste peu attentionné pour détruire votre pare-chocs en quelques secondes... Si cela vous arrive, sachez qu'il existe un bon moyen de faire baisser la facture de réparation : s'équiper d'un pare-chocs d'occasion. Tous nos conseils pour réaliser une bonne affaire sans vous tromper !

Pare-chocs d’occasion : qu'est-ce que c'est ?

Les pare-chocs constituent les premiers éléments de protection de votre automobile. Obligatoires, ils sont disposés à l’avant et à l’arrière du véhicule. Soumis à des normes européennes, leur rôle est d’absorber les chocs minimes sans que la structure de la voiture ne soit endommagée.

Un pare-chocs est constitué de deux parties distinctes :

  • le bouclier, qui a pour fonction d’amortir le choc ;
  • l’absorbeur de choc (la partie interne), qui va faire tampon pendant l’impact et se déformer pour protéger la structure du véhicule.

Bon à savoir : si le choc est trop violent, le pare-chocs se brise en deux. Nul besoin alors d’investir dans du neuf (un pare-chocs avant ou arrière neuf coûte une centaine d'euros, selon le modèle de la voiture et la marque) : cet élément fait partie des consommables d’une automobile et se vend d’occasion en pièces détachées lorsqu’un conducteur décide de se séparer de son véhicule en état.

Où trouver un pare-chocs d’occasion ?

Sur les sites de petites annonces

Pour acheter un pare-chocs d’occasion en réalisant une belle économie, rien de mieux que les petites annonces du Web de particulier à particulier ! Mais attention aux arnaques et aux produits défectueux : gardez à l'esprit que passer par un professionnel coûte un peu plus cher, mais permet de disposer d'une garantie, ce qui n’est pas négligeable en matière d’équipement de sécurité.

Bon à savoir : si vous choisissez d’acheter d’occasion chez un particulier et que vous découvrez a posteriori que ce dernier n’est pas honnête, sachez que la loi vous protège. Nul n’est autorisé à vendre un produit qui présente un vice caché. Le remboursement et l'annulation de la transaction restent donc possibles.

À la casse

Pour obtenir une ristourne conséquente, la meilleure solution est de se rendre à la casse la plus proche, où vous trouverez des voitures abandonnées ou détériorées par un choc qui n’implique pas le produit vendu.

En cas d'accident frontal, par exemple, le pare-chocs arrière de la voiture sera en bon état, et ce même si l’avant et le moteur ont rendu l’âme.

Certains tarifs peuvent être réduits de plus de 80 % en ce qui concerne les pare-chocs automobiles.

Sur les sites marchands

Vous pouvez également faire une veille sur les sites marchands spécialisés, qui peuvent proposer des promotions alléchantes dans la catégorie pièces détachées.

Bon à savoir : afin de garantir une espérance de vie optimale à votre pare-chocs, des bandes en caoutchouc adhésives sont en vente dans tous les centres automobiles. Pour une dizaine d’euros seulement, ces accessoires vous permettront d'éviter les rayures et petites bosses disgracieuses !

Pour en savoir plus :

  • Le prix des pièces auto, parfois très élevé, explique l'intérêt croissant des consommateurs pour le marché de l'occasion. Notre article vous en dit plus sur les différents tarifs pratiqués.
  • D'autres pièces détachées automobiles peuvent être achetées en seconde main pour réaliser des économies ; c'est le cas par exemple des jantes d'occasion.
  • Votre premier contrôle technique approche ? Ne négligez pas l'état de votre pare-chocs : s'il celui-ci est déboîté, votre véhicule risque la contre-visite... Pour passer haut la main votre visite de sécurité, lisez notre article et faites un check-up complet de l'état de votre voiture.
Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider