Sonde de température de liquide de refroidissement

Sommaire

Très utile pour s’assurer du bon état du circuit de refroidissement d’un moteur, la sonde de température du liquide de refroidissement est un accessoire précieux indiquant la température du liquide. Découvrons ensemble en détails son rôle exact, son fonctionnement, son coût et le meilleur moyen pour la tester.

Lire l'article

Qu'est-ce qu'une sonde de température du liquide de refroidissement ?

La sonde de température du liquide de refroidissement est un composant du circuit de refroidissement du moteur. Elle permet de contrôler la température du liquide et prévient le conducteur en cas de surchauffe.

Cette sonde est reliée à un indicateur situé sur un écran de contrôle du tableau de bord. Le voyant s’allume lorsque la température du liquide de refroidissement devient trop élevée.

Attention : dès que le voyant s’allume, il est impératif d’arrêter immédiatement, et en toute sécurité, son véhicule sur le bas-côté de la chaussée. Cette précaution évite l’endommagement des composants du circuit de refroidissement qui pourrait entraîner une casse moteur.

Fonctionnement de la sonde de température du liquide de refroidissement

La sonde possède un capteur qui mesure la température du liquide de refroidissement (et par voie de conséquence celle du moteur) et transmet l’information à un calculateur. En fonction du degré de température, le système électronique peut déterminer les paramètres idéaux pour faire fonctionner le moteur parfaitement.

La sonde comporte 4 fils. Elle est positionnée près de la culasse, à l’endroit où la température est la plus élevée. Sa tension, qui est de 5 V, diminue lorsque le moteur chauffe.

À noter : si la sonde est défectueuse, le calculateur ne peut plus jouer son rôle correctement. Il mesure alors en remplacement la température du carburant.

Lire l'article

Dysfonctionnement de la sonde de température du liquide de refroidissement

Le fait que la sonde de température ne marche pas correctement peut entraîner des dysfonctionnements importants de certains composants du circuit de refroidissement. Le voyant de surchauffe du tableau de bord s’allume après le démarrage du moteur.

Le capteur de température ne fonctionnant plus, s’ensuit une baisse du rendement du moteur. Le problème se traduit par une perte de puissance et le dégagement d’une fumée par l’échappement. C'est la panne !

Recommandation : dans certains cas, le moteur ne démarre pas. Mieux vaut faire appel sans attendre à un mécanicien qui détectera l’origine exacte du dysfonctionnement.

Comment tester le fonctionnement d’une sonde de température du liquide de refroidissement ?

Il est souvent difficile de contrôler l’état d’une sonde de température du liquide de refroidissement, du fait qu’aucune indication visuelle ne permet de déterminer une quelconque défectuosité de la pièce.

Pour vérifier que la sonde réagit bien aux différentes variations de température du liquide de refroidissement, on utilise un multimètre qui mesure :

  • l’intensité en ampères (A) ;
  • la tension en volts (V) ;
  • la résistance en ohms (Ω).

C’est la résistance en Ω qu’il faut prendre en compte pour tester la température du liquide de refroidissement. La valeur de la résistance détermine la température selon un tableau de correspondances. Ainsi, plus la résistance est faible, plus la température est élevée.

Par exemple, si la résistance mesurée au multimètre est égale à 0 Ω, la température du liquide de refroidissement est de 120°C et plus, alors qu’une résistance de 3 000 Ω correspond à une valeur de température comprise entre 30 et 40°C.

La température normale du liquide de refroidissement doit se situer entre 80 et 100°C lorsque le moteur est chaud. Au-delà, le circuit de refroidissement est en surchauffe. Si la sonde est défectueuse, la résistance indiquée sera basse et cette information erronée ne permettra pas d’alerter l’automobiliste qu’il est en surchauffe.

Bon à savoir : il est important de débrancher la connectique de la sonde avant d’effectuer le test de fonctionnement.

Remplacement de la sonde de température du liquide de refroidissement

Sans être un mécanicien confirmé, il est possible de remplacer soi-même la sonde de température du liquide de refroidissement. Pour cela, il est important que le moteur du véhicule soit complètement froid. Le véhicule ne doit donc pas avoir été utilisé depuis quelques heures.

La procédure de remplacement est assez simple et consiste à :

  • prendre impérativement la précaution d’ouvrir le vase d’expansion pour évacuer la pression qui pourrait entraîner des brûlures dues aux projections ;
  • débrancher la connectique ;
  • dévisser la sonde avec un outil adapté ou la dégrafer selon le type de fixation ;
  • retirer la sonde et le joint ;
  • nettoyer l’emplacement de la sonde avec un chiffon non pelucheux ;
  • positionner la nouvelle sonde en la vissant ou en la fixant correctement ;
  • rebrancher la connectique.

Important : pensez à bien vérifier le niveau du liquide de refroidissement dans le vase d’expansion et ajoutez du liquide si nécessaire, puis refermez le vase.

Sonde de température du liquide de refroidissement : prix

La sonde de température du liquide de refroidissement doit être adaptée au type et au modèle du véhicule. On peut se la procurer dans les magasins d’accessoires automobiles ou sur les sites web marchands spécialisés.

Le prix d’une sonde de température du liquide de refroidissement est généralement compris entre 5 et 15 € selon le fournisseur.

Bon à savoir : pour obtenir une garantie totale de la pièce et de la pose, vous pouvez faire remplacer la sonde de température du liquide de refroidissement par un professionnel qui, bien entendu, facturera matériel et prestation.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider