Fuite d'huile sous la voiture, que faire ?

Sommaire

Vous constatez des fuites d'huile sous votre voiture ? Non seulement ces tâches disgracieuses et indélébiles salissent la belle allée pavée de votre habitation mais, avec le durcissement du contrôle technique, les suintements d’huile sont susceptibles d’entraîner une contre-visite. Il est donc temps d'agir aux sources et de supprimer l’origine des fuites.

Voici étape par étape comment faire s'il y a des fuites d'huile sous la voiture.

1. Identifiez l'origine de la fuite

Il est important d'identifier la provenance de la fuite d'huile et sa composition, qui vont vous guider dans votre diagnostic.

Récoltez un peu d'huile perdue

  • Placez un carton sous le véhicule afin de collecter les tâches d’huile.
  • Identifiez la nature de l'huile selon ses caractéristiques.

Distinguez les différentes huiles

  • L'huile moteur.
    • Elle se reconnaît par sa teneur en impuretés.
    • Cela lui donne une couleur plus ou moins noire, surtout pour les moteurs diesel.
  • L'huile de boite de vitesses.
    • S'il s'agit d'une boîte manuelle ou robotisée, c'est souvent de l'huile 75W80.
    • Elle se caractérise par une couleur plus ou moins ambrée, propre et épaisse.
    • Elle a aussi la particularité d'avoir une odeur spécifique désagréable et piquante.
Lire l'article
  • L'huile de boite de vitesses automatique, si le véhicule en est équipé, ou du système de direction assistée.
    • L'huile est de couleur rouge, liquide.
    • Il s'agit de l'huile ATF Dexron.
Lire l'article
  • Le liquide de refroidissement, qui peut être confondu avec de l'huile.
    • Il a la consistance de l'eau, mais est plus visqueux.
    • Sa couleur est généralement jaune, bleu ou vert.

2. Localisez la fuite

Suivez le parcours de la fuite

  • Une fois le type d'huile identifié, repérez l'aplomb de la fuite.
  • Remontez à la source. Mais l'opération peut être délicate :
    • du fait de l'encombrement et de l'inaccessibilité, il est difficile de suivre la fuite ;
    • si la fuite est importante, elle peut imprégner une grande surface.
  • En cas de difficulté :
    • pratiquez un nettoyage du groupe motopropulseur ;
    • puis faites un essai routier pour identifier l'origine de la fuite.
Lire l'article

Origines des fuites les plus courantes

Bon à savoir : voici une liste non exhaustive des origines des fuites les plus courantes.

L'origine peut être côté moteur :

  • le bouchon de vidange d'huile et son joint ;
  • les joints de carter (carter d'huile inférieur, couvre culasse en partie supérieure, carter de distribution) ;
  • le joint de culasse. Cela peut être un suintement ou une fuite plus importante ;
  • le manocontact d'huile. Il s'agit souvent d'une fuite importante car elle est alors située sur le circuit de pression d'huile ;
  • le filtre à huile. Là aussi la présence de l'huile sous pression favorise une fuite importante, pouvant amener rapidement à la destruction du moteur ;
  • les bagues d'étanchéité, appelées aussi « joints spi », de vilebrequin (côté volant moteur ou côté distribution), les bagues d'étanchéité d'arbre à cames…

La fuite peut aussi provenir de la boîte de vitesses au niveau des éléments suivants :

  • le bouchon de vidange ;
  • les bagues d'étanchéité des transmissions ;
  • la bague d'étanchéité du pignon d'arbre primaire.

3. Préparez la réparation si vous pouvez la faire vous-même

Estimez si vous pouvez réaliser la réparation ou non

Faites vous-mêmes la réparation, si vous avez un peu d'expérience, lorsque les fuites sont provoquées :

  • par le joint et le bouchon de vidange ;
  • par le filtre le filtre à huile ;
  • par le manocontact d’huile ;
  • ou par le joint de cache arbre à cames (pour les montages les plus simples).

Bon savoir : les autres fuites (joint de culasse, joints spi de vilebrequin, joint d’arbre primaire de boîte…) entraînent des opérations lourdes. Confiez la réparation à des professionnels.

Préparez votre intervention en appliquant les consignes de sécurité

  • Munissez-vous d'équipements de protection :
    • travaillez avec des gants ;
    • portez des lunettes de travail.
  • Préparez la voiture :
    • attendez que le moteur refroidisse pour éviter les risques de brûlure ;
    • avant toute intervention, débranchez de préférence la batterie.
Consulter la fiche pratique

Bon à savoir : de manière générale, n’intervenez pas moteur tournant.

4. Cas 1 : réparez la fuite au niveau du bouchon de vidange (moteur ou boîte)

Il s’agit généralement du joint de vidange qui est défectueux.

  • Procurez-vous une clé de démontage appropriée à l’empreinte du bouchon de vidange.

Bon à savoir : il peut s’agir d’une clé 6 pans traditionnelle, d’une empreinte carrée, BTR, Torx, etc.

  • Si besoin, levez partiellement le véhicule à l’aide d’un cric et assurez votre sécurité en plaçant une chandelle sous le véhicule.
Lire l'article
  • Déposez le carter de protection s’il y en a un.
  • Placez un bac de vidange sous le moteur.
  • Engagez la clé dans le bouchon de vidange. Veillez à bien l'engager au fond de l’empreinte.
  • En gardant la clé dans cette position, desserrez d’une impulsion forte (dans le sens inverse de l'horloge).

Bon à savoir : évitez l’erreur de débutant qui consiste à tirer la clé car vous risquez de la prendre dans le visage si elle ripe. Positionnez-la de façon à pousser dessus.

  • Faites couler l’huile dans le bac en évitant les projections.
  • Vérifiez l’état du bouchon, remplacez-le si nécessaire. Changez aussi le joint s’il existe.
  • Reposez le tout en serrant le bouchon au couple approprié.
  • Emplissez le moteur ou la boîte d’huile à l’aide d’une seringue.

Bon à savoir : référez-vous aux préconisations constructeur pour le diamètre du joint, le couple de serrage du bouchon, ainsi que la qualité et la quantité d'huile nécessaire.

  • Faites chauffer le moteur et contrôlez l’étanchéité du bouchon

Cas 2 : intervenez pour une fuite du filtre à huile

Il arrive que des filtres à huile présentent des problèmes d’étanchéité dus à un défaut de sertissage, ou encore que leur joint soit mal positionné ou abîmé.

Remplacez le filtre à huile suffit généralement à solutionner le problème.

  • Disposez un bac de vidange sous le filtre à huile.
  • Desserrez le filtre à l’aide d’une sangle à filtre.
  • Vérifiez que le joint n’est pas resté collé sur le bloc moteur. Retirez-le si besoin.
  • Replacez le filtre neuf en humectant légèrement son joint d’huile.
  • Serrez modérément.

Bon à savoir : au contact du filtre sur le bloc, serrez de 8/10e de tour, sauf s'il y a des indications contraires du constructeur.

  • Démarrez le moteur et vérifiez l’absence de fuites.

Cas 3 : changez le manocontact d’huile qui fuit

Le manocontact d’huile mesure la pression d’huile et envoie un signal électrique au combiné d’instruments.  S'il y a une fuite, qui peut être importante, elle survient souvent au niveau du sertissage de cette pièce.

Souvent disposé à proximité du filtre à huile, le remplacement du manocontact d’huile ne présente pas de difficultés particulières, sinon son accessibilité très problématique sur certains moteurs.

  • Placez un bac de récupération sous le manocontact d’huile.
  • Placez un chiffon sous le manocontact.
  • Déconnectez le fil électrique du manocontact.
  • Avec la clé appropriée, desserrez les fixations et déposez-le.
  • Revissez rapidement le manocontact neuf afin d‘éviter les ruissellements d’huile.
  • Essuyez les traces d’huile et démarrez le moteur pour contrôler la réparation.

Cas 4 : réparez une fuite au couvre arbre à cames

  • Déposez les éléments empêchant l’accès au couvre culasse (boîtier filtre à air, durites, connecteurs électriques…).
  • Desserrez avec une clé appropriée les vis de fixation. Elles sont généralement disposées sur le pourtour du couvre arbre à cames.
  • Déposez le couvre arbre à cames.

Bon à savoir : s’il ne s’enlève pas, tapotez-le avec un maillet en plastique pour le débloquer. Ne forcez jamais avec un levier.

  • Retirez son joint, nettoyez le plan de joint si nécessaire et disposez le joint neuf sur le couvre arbre à cames.
  • Pour la repose, effectuez les opérations dans l’ordre inverse de la dépose.

Important : respectez les couples de serrage et les éventuels ordres de serrage préconisés.

  • Faites chauffer le moteur et vérifiez l’absence de fuites.
Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider