Défaut d'étanchéité du moteur

Sommaire

À partir d’un certain nombre de kilomètres, toutes les automobiles peuvent souffrir d’un défaut d’étanchéité du moteur. Il s’agit d’une anomalie récurrente qui peut être sans conséquences ou au contraire engendrer des répercussions terribles pour le moteur. On vous en parle tout de suite !

Défaut d’étanchéité du moteur : description

Le défaut d'étanchéité de votre moteur peut être diagnostiqué par un mécanicien lors d’un simple contrôle technique, comme par un passant qui vous signale une flaque ou quelques gouttes laissées par votre véhicule sur votre place de parking.

Un défaut d'étanchéité, c'est la fuite d’un liquide dans la partie moteur. Il peut s’agir de carburant, d’eau ou d’huile. Il se matérialise le plus souvent par la présence de petites traces d'une substance étrangère dans un contenant.

Par exemple, le moteur souffre d'un problème d'étanchéité si des particules d'huile sont retrouvées dans le réservoir d'eau.

Causes de défaut d’étanchéité du moteur

Passé un certain nombre de kilomètres, le défaut d’étanchéité du moteur est une anomalie présente sur la quasi totalité des automobiles. Il s’agit d’un problème d’usure.

Si aucun diagnostic ne peut être donné sans un regard au préalable sous votre capot, le défaut d’étanchéité du moteur peut relever :

Si les causes peuvent être multiples, les conséquences sont soit anodines soit dramatiques. Il faut faire vérifier votre moteur au premier signe de fuite. Un mécanicien sera en mesure en quelques minutes de vous informer si un changement de pièce est nécessaire ou superflu.

Réglage du défaut d’étanchéité de votre moteur

En cas de défaut d’étanchéité du moteur, vous devez vous rendre chez votre garagiste le plus rapidement possible afin qu’il puisse juger de la gravité du problème.

Si un liquide essentiel à votre moteur fuit de manière abondante, vous risquez en quelques kilomètres la panne ou pire la casse !

La mécanique automobile est une science, et chaque pièce s’imbrique dans la suivante afin de créer l’énergie et le mouvement de votre automobile. Avoir une pièce défaillante, c’est voir toute la machine se détériorer très rapidement.

Il est recommandé de circuler avec quelques essentiels dans le coffre : eau et huile. Ainsi, si vous êtes au volant de votre automobile lorsque vous vous rendez compte du défaut d’étanchéité du moteur de cette dernière, arrêtez-vous sur une aire de repos afin de remplir les contenants concernés par la fuite et gardez un œil sur les indicateurs de votre tableau de bord.

Dès que ces derniers deviennent orange, effectuez un arrêt supplémentaire et recommencez la manipulation.

Défaut d'étanchéité moteur : prix du contrôle

Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, un simple garagiste trouvé sur le net pourra se charger de pratiquer un contrôle pour votre voiture.

En France, en moyenne, une heure de main d’œuvre d’un garagiste est facturée entre 60 et 80 € pour une simple vérification. Le reste de la note sera calculée en fonction de la pièce à changer. Un simple joint coûte dans les 10 €, une durite de refroidissement à partir de 25 €.

Bon à savoir : si vous souhaitez réaliser des économies, agissez le plus rapidement possible. Les pièces d’usure ne sont pas coûteuses, mais lorsque la panne n’a pas été traitée à temps, la casse est plus importante et la facture peut grimper à des sommes folles.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider