Cache-culbuteurs

Sommaire

Le cache-culbuteurs (ou couvre-culasse) recouvre le haut du moteur d'une voiture. Mais contrairement à ce que pourrait laisser penser son aspect simple, il a bien d'autres fonctions. On les explore ensemble dans cet article !

Fonctions du cache culbuteurs

Pourquoi cette expression de « cache-culbuteurs » ? Parce que son rôle premier est de recouvrir les culbuteurs plus présents sur les anciennes générations de moteurs.

Mais il possède aussi beaucoup d'autres fonctions :

  • Le remplissage : la plupart du temps, le cache-culbuteurs comporte un bouchon permettant le remplissage d'huile ;
  • L'étanchéité : il permet en effet au moteur dans sa partie haute d'être étanche. Pour cela, un joint hermétique est glissé entre le cache-culbuteurs et la culasse. Souvent, il possède aussi un ou deux joints d'étanchéité tournants (joints spi), en bout de chaque arbre à cames ;
  • Le graissage : l'huile sous pression arrive dans l'arbre à cames et elle s’accumule dans l'espace au dessus de la culasse. Les cames brassent cette huile et la projettent contre le cache culbuteurs ; elle ruisselle ensuite sur les éléments tournants pour les lubrifier ;
  • Le refroidissement : cette huile projetée à l'intérieur du cache culbuteurs est refroidie aussi par celui-ci, sa partie extérieure étant au contact de l'air ambiant ;
  • Le maintien de l'arbre à cames : souvent, le corps du cache culbuteurs intègre des demi-paliers maintenant en place le ou les arbres à cames ;
  • Le recyclage des vapeurs d'huile : quelquefois, le cache-culbuteurs comporte dans sa partie interne un système de filtration des vapeurs d'huile les recyclant dans les chambres de combustion du moteur.

Constitution du cache-culbuteurs

Différents matériaux ont constitué les cache-culbuteurs au fil des décennies :

  • les premiers véhicules possédaient souvent des cache culbuteurs en tôle ou en fonte ;
  • la plupart des véhicules actuels ont adopté les couvre-culasse en alliage d'aluminium, plus légers et avec une meilleure conductibilité thermique ;
  • enfin, sur les dernières générations, sont apparus les nouveaux plastiques composites, encore plus légers.

Maintenance liée au cache-culbuteurs

Entretien

L'entretien principal consiste au maintien de l'étanchéité. Le joint inférieur du couvre-culasse et les joints tournants sont particulièrement à surveiller.

Leur remplacement exige de la rigueur dans leur positionnement et leur manipulation (spécialement pour les lèvres fragiles des joints tournants).

La fixation du cache-culbuteurs est aussi une opération technique : comme il est souvent fixé par plusieurs vis ou écrous, il est important de commencer le serrage au couple prescrit, en opérant progressivement par le milieu pour finir aux extrémités (tout comme une culasse). Le non-respect de cette procédure peut entraîner la casse du cache-culbuteurs (notamment pour ceux en alliage et en plastique).

Conseil : sur les dernières générations de véhicules, cette opération peut être très complexe pour un amateur. Mieux vaut confier le travail à un professionnel.

Coût

Nous ne parlerons pas ici du tarif des cache-culbuteurs, tant la diversité des modèles est grande, et leur remplacement exceptionnel.

En général, les cache culbuteurs ne sont fournis que par les réseaux constructeurs, et en tant que pièces « captives ». Les tarifs sont élevés.

Cependant, le remplacement des joints main-d’œuvre comprise se fera dans une fourchette large de 30 à 200 €.

Pour en savoir plus :

  • Le joint de culasse est l'une des plus petites pièces d'un moteur. C'est aussi l'une des plus importantes. Voyons l'utilité et les pannes les plus courantes du joint de culasse.
  • Hantise du conducteur, le claquement moteur, par définition inexpliqué, plonge celui-ci dans un abîme de questionnement et d'angoisse. Voici quelques explications possibles.
  • Le culbuteur est un terme spécifique à un organe du moteur 4 temps. Avec notre zoom, il n'aura plus de secret pour vous.
Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider