Interrupteur de voiture

Sommaire

Élément de base du fonctionnement d'une voiture, l'interrupteur de voiture a pour but d'interrompre un circuit électrique ou de l'établir (dans le cas où il est fermé).

Interrupteur de voiture : les principaux types d'interrupteurs

Le boîtier d'un interrupteur de voiture intègre des contacts électriques à son entrée et sa sortie, dont la liaison dépend de la position d'un basculeur, actionné par le conducteur.

Si le principe de base est simpliste, en réalité, l'interrupteur peut se présenter sous différentes formes et proposer de multiples fonctions.

Interrupteur On/Off

C'est l'interrupteur le plus simple, dont la fonction est décrite au paragraphe précédent : il ouvre et ferme un ou plusieurs circuits simultanément.

Il s'agit par exemple du coupe-circuit équipant certains utilitaires et camping-cars, qui commande l'alimentation générale de la batterie, ou encore de l'interrupteur de plafonnier.

Le bouton poussoir

À la différence de l'interrupteur classique, il n'établit pas une fermeture constante du circuit : lorsque l'opérateur arrête son action, il revient à sa position repos d'ouverture du circuit.

Quelques exemples : l’avertisseur sonore, l'appel de phares…

Le commutateur multifonctions

Typique en automobile, avec le commutateur d’éclairage ou le commutateur d'essuie-glaces, c'est un interrupteur complexe cumulant la commande de plusieurs circuits (feux de route, feux de croisement, feux de position, indicateurs de direction, antibrouillards, etc.).

Ces circuits peuvent être commandés :

Il est spécifique à chaque type de véhicule et peut intégrer d'autres fonctions comme l’alimentation de voyants au tableau de bord ou la commande de l'ordinateur de bord.

Le contacteur à impulsions

Il fonctionne comme un bouton poussoir : l'action brève du conducteur provoque un changement d'état momentané de la tension du circuit.

Cette impulsion est transmise à un calculateur ou boîtier de commande qui commute le circuit par l'action d'un relais (= interrupteur commandé par une bobine électromagnétique, alimenté soit par une action du conducteur telle que la commande des phares, soit par une commande automatique, avec l'actionnement de ventilateur de refroidissement par la sonde de température du moteur) et alimente un organe électrique.

L'application la plus connue est la commande impulsionnelle des ouvrants (vitres) du véhicule.

Entretien de l'interrupteur de voiture

Élément-clé des circuits électriques fragilisé par la miniaturisation de ses contacts, c'est l'un des premiers éléments contrôlés en cas de dysfonctionnement, d'autant plus qu'il est souvent accessible.

Suivant sa complexité, son contrôle peut être :

  • rapide et simple à l'aide d'un shunt (= fil électrique placé à l'entrée et à la sortie de l'interrupteur, court-circuitant son action) tel que le contacteur de freins ;
  • très complexe, nécessitant un multimètre, un niveau technique confirmé et une connaissance approfondie de l'architecture électrique du véhicule (les commutateurs au volant sont les plus complexes, et impliquant sur les véhicules modernes des circuits multiplexés (= système de communication permettant la circulation d'informations diverses entre calculateurs).

Interrupteur voiture : prix

Le remplacement d'un interrupteur basique ne comportera que peu de difficultés pour la majorité et entraînera un coût économique dérisoire :

  • 3 à 5 € pour un interrupteur standard ;
  • 6 à 15 € pour un contacteur type freins ou feu de recul ;

En revanche, un interrupteur complexe comme un commutateur au volant nécessitera la plupart du temps l'intervention d'un professionnel, impactant d'autant le tarif de la réparation.

Avec la main d’œuvre, la fourchette suivant le système et le constructeur s'étalera de 150 à 1 000 € pour les systèmes multiplexés. Dans ce cas, demandez impérativement des devis avant travaux.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider