Condensateur d'allumage

Sommaire

Si vous possédez un véhicule de collection ou âgé de plus d'une vingtaine d'années, celui-ci a de grandes chances d'être équipé d'un condensateur d'allumage. Vous voulez en savoir plus ? Nous vous expliquons son rôle dans le système d'allumage.

Condensateur d'allumage : en quoi consiste le système d'allumage ?

Le système d'allumage est toujours présent sur les véhicules à essence modernes. Son rôle est de délivrer une étincelle à la bougie afin d'enflammer le mélange air-essence dans le cylindre. Aujourd'hui, c'est un calculateur de gestion moteur électronique qui se charge de cette tâche.

Composants du système d'allumage

Sur les générations précédentes, le système est électromécanique. Il est composé des éléments suivants :

  • Bougies : composées de deux électrodes, ce sont elles qui délivrent l'étincelle nécessaire à la combustion.
  • Bobine d'allumage : c'est l'élément central du dispositif. Il s'agit d'un multiplicateur de tension. Elle est alimentée en basse tension 12 volts pour le circuit primaire et délivre la tension nécessaire à la bougie, une haute tension de 10 à 12000 volts pour le circuit secondaire.
  • Allumeur : c'est un appareil mécanique entraîné par le moteur. Il posséde un jeu de contacts (rupteurs ou vis platinées) dont l'ouverture, synchronisée avec la combustion qui provoque l'étincelle salvatrice.

Bon à savoir : en électricité, l'ouverture d'un contact correspond à la coupure du circuit électrique.

Fonctionnement du système d'allumage

Lorsque vous utilisez un appareil électrique quelconque (perceuse, meuleuse, sèche-cheveux, mixeur,etc.), ou que vous actionnez un interrupteur, indifféremment à l'ouverture et à la fermeture, peut-être avez vous remarqué la génération d'un arc électrique ?

Il s'agit de « l'effet de self » : c'est une production de tension instantanée autonome provoquée par un changement d'état du contact, selon l'ouverture ou la fermeture de l'alimentation électrique.

Dans le système d'allumage, c'est ce principe qui est exploité : l'ouverture du contact de l'allumeur provoque un effet de self sur le circuit primaire de la bobine à environ 80 à 100 volts. Cet effet est ensuite amplifié par le circuit secondaire de la bougie, ce qui provoque un arc électrique à son niveau.

Comment fonctionne le condensateur d'allumage ?

Caractéristiques

De forme cylindrique (Ø15 mm x longueur d'environ 50 mm), il renferme un enroulement de plaques diélectriques qui ont la propriété de stocker et restituer des charges électriques.

Les propriétés électriques du condensateur sont définies par sa capacité électrique : C= q/V

  • C : capacité en Farad (F) ;
  • q : quantité d'électricité en Coulombs ;
  • V : tension appliquée aux bornes du condensateur.

Bon à savoir : 1 coulomb est la quantité d'électricité qui passe dans un conducteur en 1 seconde pour une intensité de 1 ampère.

La capacité moyenne d'un condensateur d'allumage est d'environ 22 microfarads (µF).

Rôle dans le circuit d'allumage

Le rôle du condensateur d'allumage pourrait être illustré par une expression propre aux services de secours : « rapidité — prévention — assistance »

  • rapidité : parce qu'une de ses qualités est de restituer très rapidement l'énergie emmagasinée. À l'ouverture des contacts, cette rapidité de restitution optimisera l'effet de self, donc la qualité de l'étincelle de bougie.
  • prévention : il est le garant de l'intégrité des contacts. En absorbant la crête de courant, il évite que la tension générée à leur ouverture ne les détruisent prématurément.
  • assistance : lorsque l'étincelle aux bougies est produite, il existe un effet de résilience dû à la haute tension du circuit secondaire de la bobine, majorant la tension dans le circuit primaire de plusieurs dizaines de volts. Cette surtension est « épongée » par le condensateur qui la stocke jusqu'à l'ouverture suivante des contacts.

Entretien

Le condensateur d'allumage ne nécessite pas d'entretien, mais son rôle reste malgré tout primordial.

En cas de dysfonctionnement, les symptômes se traduiront par des calages moteur, une destruction rapide des contacts et une impossibilité de démarrer.

Un condensateur d'allumage neuf vous coûtera environ une dizaine d'euros.

Pour aller plus loin :

  • Le guide pratique pour entretenir soi-même sa voiture, à lire sans modération sur notre site !
  • Tous nos conseils pour acheter une voiture d'occasion dans notre guide consacré à la question ;
  • Comment se déroule le contrôle technique d'une voiture de collection ? On vous en dit plus dans cet article !
Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider