Embrayage centrifuge

Sommaire

En automobile, l'embrayage centrifuge est abandonné depuis longtemps, mais sa simplicité d'application mérite tout de même qu'on s'y intéresse. Suivez-nous, on vous dit tout !

Embrayage centrifuge : son principe de fonctionnement

Le principe de fonctionnement de l'embrayage centrifuge repose sur la force centrifuge : lorsque vous tournez sur un manège en rotation, plus la vitesse augmente, plus la force centrifuge a tendance à vous éjecter vers l'extérieur.

Pour l'embrayage centrifuge, c'est ce même principe qui s'applique :

  • Des masselottes articulées, reliées entre elles par des ressorts de rappel, solidaires de l'arbre moteur, sont progressivement entraînées en rotation. Plus la vitesse augmente, plus elles sont attirées vers l'extérieur ;
  • Leur partie extérieure est recouverte de garniture de friction. Lorsque le débattement est suffisamment important, elles viennent se coller contre un tambour solidaire de la boîte de vitesses ;
  • La force centrifuge est suffisamment importante pour les solidariser au tambour, et donc transmettre le mouvement de rotation moteur à la boîte de vitesses.

Remarque : en automobile, la principale application connue est la « deux chevaux », bien connue des collectionneurs. On retrouve cette technologie sur certains cyclomoteurs, motocyclettes, kartings et moteurs de tronçonneuses ou de débroussailleuses.

Embrayage centrifuge : avantages et inconvénients

En automobile, l'embrayage centrifuge a complètement disparu des systèmes équipant les véhicules. Détaillons ses avantages et ses inconvénients appliqués à la « deux chevaux ».

Avantages de l'embrayage centrifuge

Les principaux sont :

  • Simplicité de fabrication : le système ne demande pas de complexité technique. La seule maintenance se résume au contrôle et au remplacement des garnitures ;
  • Simplicité de fonctionnement : à partir d'un certain régime, le système se met automatiquement en fonction sans intervention du conducteur. De même, pour les décélérations, sous un régime moteur déterminé, le véhicule se débraie de lui-même, avant le calage du moteur. C'est d'autant plus appréciable pour les démarrages en côte et dans les embouteillages, avec l'impossibilité de caler.

Malgré ces avantages, ce système n'a pas perduré dans le temps.

Inconvénients de l'embrayage centrifuge

Certains inconvénients existent :

  • En décélération, si la vitesse sélectionnée est trop importante, le régime moteur peut chuter en dessous de la valeur d'embrayage. Le véhicule se retrouve alors en roue libre, ce qui peut être assez déstabilisant ;
  • Pour un stationnement en dénivelé, rien ne sert de laisser une vitesse en prise. Seul le serrage du frein à main immobilisera le véhicule ;
  • Le démarrage du véhicule à la poussette est impossible, la vitesse suffisante de rotation du moteur ne pouvant être atteinte ;
  • Ce système n'est pas adapté pour transmettre le couple et la puissance des moteurs modernes ;
  • Le carburateur doit être adapté pour un régime de ralenti précis.

Bon à savoir : dans le cadre d'un reconditionnement d'un embrayage centrifuge de 2 CV, le coût des pièces d'un embrayage centrifuge est environ de 100 € dans les magasins spécialisés.

Pour en savoir plus :

  • Que se passe-t-il quand votre embrayage patine ? On vous dit tout.
  • La butée d'embrayage fait partie du système d’embrayage, qui comprend le volant moteur, le disque, le mécanisme, et la commande d'embrayage.
  • L'émetteur d'embrayage est une partie du dispositif formant la commande d'embrayage. Quelle est sa fonction et comment faire son entretien ? Réponse sur notre site.
Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider