Suppression du catalyseur

Sommaire

Opter pour la suppression du catalyseur de votre voiture est un pari risqué. Si les performances de votre véhicule seront accrues, une mauvaise manipulation peut entraîner la casse prochaine du système d’injection et rendre votre véhicule hors-la-loi pour cause d’émissions trop importantes de gaz toxiques. Devant ces dangers, certains modèles automobiles sont interdits à la transformation.

Suppression du catalyseur : intérêt

Rôle du catalyseur

Le catalyseur fait partie du système d’échappement du véhicule. Placé au plus près du moteur afin d’être efficace (il ne fonctionne que sous de très hautes températures), le catalyseur est un allié pour l’environnement ainsi que pour les injections du moteur. Sa fonction est de transformer les gaz nocifs imbrûlés en substance non polluante.

Lire l'article

Utilité de la suppression du catalyseur

Si cet élément essentiel à la dépollution est obligatoire depuis l’entrée en vigueur d’une directive européenne, certains sont tentés de supprimer le catalyseur, puisque les avantages sont les suivants :

  • Le catalyseur oblige les gaz émis à passer par un petit conduit en forme de nid d’abeille. Ainsi, le moteur libéré possède plus de puissance.
  • Le bruit est différent, et pour les amoureux de la mécanique, la mélodie devient enchanteresse.
  • La consommation d’essence est moindre selon les modèles.

Étapes de suppression du catalyseur

Nous vous donnons ci-après la marche à suivre pour procéder à la suppression de votre catalyseur :

  • Dans un premier temps, vous devez veiller à garer votre véhicule dans un endroit calme qui ne présente pas de danger.
  • Remontez votre auto à l’aide d’un cric, patientez jusqu'à ce que l’échappement soit froid et munissez-vous de lunettes de protection.
  • Une fois les précautions d’usage établies, localisez le catalyseur et utilisez un dégrippant afin de faciliter le démontage.
  • Retirez les vis qui solidarisent le catalyseur du silencieux central ainsi que celles qui le visent au collecteur : la pièce est maintenant entre vos mains.
  • Vous devez démonter la sonde lambda qui réside à l’intérieur. C’est une pièce maîtresse : elle régule la quantité de carburant à injecter en fonction des émissions présentes dans le système d’échappement. Sans elle, vous risquez la casse des injecteurs. 

À noter : la coutume veut que l'on place un tube fabriqué sur-mesure ou un tube Afrique à la place du catalyseur. Pour ça, vous devez placer le joint collecteur, puis faire pénétrer le fameux tube. Serrez les vis et replacez les écrans thermiques. Placez la sonde avec un collier neuf.

Suppression du catalyseur : la réglementation

Ce qu'en dit la loi

Depuis 1993, une norme européenne est constituée en ce qui concerne la réglementation des émissions polluantes des véhicules. Depuis, chaque automobile sortant du constructeur doit répondre à des obligations.

Depuis janvier 1993, les catalyseurs sont obligatoires sur les véhicules à essence. Il a fallu attendre 1997 pour qu’ils soient obligatoires sur les moteurs diesel. Seule exception : la substitution de votre catalyseur par un tube Afrique pour tous les véhicules mis en circulation avant le 1er janvier 1994.

Bon à savoir : en cas de contrôle technique, le taux de CO-CO2 doit obligatoirement être moindre ou égal à 0,5 sinon c’est le refus. Par ailleurs, en cas de contrôle par les forces de l’ordre, si vous ne respectez pas les normes, l’amende peut s’élever jusqu'à 7 500 €. 

À noter : depuis le 1er juillet 2019, le test antipollution effectué lors du contrôle technique est renforcé sur les véhicules roulant au diesel. Lors de ce contrôle, la quantité de particules émises par le pot d’échappement est comparée à celle indiquée par le constructeur. En cas de dépassement des valeurs d'homologation, le véhicule est soumis à une contre-visite dans un délai de 2 mois (arrêté du 20 décembre 2018).

Notre avis sur la question

Si la manipulation reste possible et simple à réaliser par des particuliers aux mains expertes, nous déconseillons fortement la pratique. En effet, il suffit d'une mauvaise manipulation pour que votre automobile ne soit plus conforme aux normes européennes.

En effet, l'article L. 318-3 du Code de la route indique que « le fait de réaliser sur un véhicule des transformations ayant pour effet de supprimer un dispositif de maîtrise de la pollution ou d'en dégrader la performance » est puni de 7 500 € d'amende. Mieux vaut confier votre automobile à un professionnel qui vérifiera que le véhicule respecte les limitations de rejet de gaz nocifs. 

Prix de la suppression du catalyseur

Sur certains modèles, il est encore possible d’opter pour la suppression du catalyseur à condition de remplacer ce dernier par un système dépolluant. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre chez un professionnel qui changera les pièces et réalisera, si besoin est, une reprogrammation du système à injection. La somme pour une pareille opération est comprise entre 200 et 500 € ; tout dépend de la nouvelle pièce montée.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider