Pédale d'embrayage bloquée

Sommaire

L’embrayage est un élément essentiel de la mécanique automobile. Il permet à la voiture de se mouvoir sans trop d’effort et de ne pas caler à chaque obstacle de la sécurité routière. Pourtant un dysfonctionnement est toujours possible avec, notamment, une pédale d'embrayage bloquée. Plusieurs raisons peuvent en être la cause, mais une visite chez le garagiste est toujours la meilleure réponse à ce problème.

Pédale d'embrayage bloquée : principe de l'embrayage

L’embrayage est la pièce qui fait le lien entre les roues et la boite de vitesse. Son rôle est de maintenir le moteur en fonction quand les roues cessent de tourner sur elles-mêmes. Sans son intervention, à chaque feu rouge ou arrêt de la circulation, le moteur calerait. Il est aussi essentiel pour le passage des vitesses. C’est donc une pièce maîtresse dont il faut prendre soin, une casse cause la panne de tout le système et donc de la voiture.

Pédale d'embrayage bloquée : symptômes

Une simple usure du temps ou une conduite trop brutale avec à-coup peut endommager le système d’embrayage. Si diverses pannes existent, un des symptômes les plus récurrents est la pédale d’embrayage bloquée.

Cela se manifeste d’abord par une pédale dure et grinçante. Puis une fois le pied enfoncé, la pédale va avoir tendance à rester de plus en plus longtemps affaissée, seule, sans aide extérieure. Au bout du compte, la pédale finit par rester bloquée, et passer une vitesse ou rétrograder devient impossible. Il faut alors provoquer la cale de la voiture et manuellement faire revenir la pédale à son niveau habituel. Impossible de conduire ainsi, vous devez vous rendre de toute urgence chez votre garagiste.

Pédale d'embrayage bloquée : causes

Pour avoir un diagnostic clair, il faut vous rendre chez un professionnel qui auscultera votre véhicule. Voici, néanmoins, quelques pistes qui peuvent vous aider à comprendre le dysfonctionnement :

  • Le problème peut venir du câble d’embrayage. Il peut être usé, ou simplement décroché.
  • S'il s’agit d’un embrayage hydraulique, de l'air peut se retrouver coincé dans le système, ce qui provoque un blocage de la pédale. Vous devez effectuer une purge et contrôler l’émetteur et récepteur du système.
  • Les causes les plus rares sont un dysfonctionnement des pignons qui restent coincés, ou un simple problème de pédale et de ressort.

Pédale d'embrayage bloquée : entretien et réparation

Réparer un embrayage cassé, seul, est une chose possible pour des mains expertes mais reste une entreprise fastidieuse et compliquée. Sur la plupart des modèles, il faut démonter le moteur avant de parvenir au système que l’on souhaite manipuler. De plus, une mauvaise manipulation ou une simple erreur risque d’entraîner une panne bien plus grave de la mécanique automobile. Mieux vaut donc faire appel à un professionnel.

Faire appel à un professionnel afin de réparer un embrayage est une opération essentielle mais malheureusement coûteuse. La manipulation est longue et le coût de la main d’œuvre est souvent élevé (entre 40 et 60 € pour une heure). Selon la cause du dysfonctionnement, une pièce ou une autre peut être à remplacer. Le prix peut passer du simple au triple. Faire vérifier et réparer votre embrayage peut donc vous coûter entre 150 et 650 €.

Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2017, les garagistes ont l'obligation de proposer dans certains cas des pièces d'occasion à la place de pièces neuves (article L. 224-67 du Code de la consommation). Ces pièces d'occasion sont issues des casses automobiles (centres VHU) ou remises en état par les constructeurs. L'obligation s'applique aux pièces suivantes (article R. 224-25 du Code de la consommation, issu du décret n° 2016-1890 du 27 décembre 2016) : pièces de carrosserie amovible ; pièces de garnissage intérieur et de sellerie ; pièces optiques ; vitrages non collés ; certaines pièces mécaniques ou électroniques. Cette obligation ne s'applique pas lorsque le garagiste intervient à titre gratuit (garantie ou mesure de rappel), si le délai est trop important ou si la pièce fait courir un risque pour l'environnement, la sécurité routière ou la santé publique. Un arrêté du 8 octobre 2018 (dont l'entrée en vigueur est fixée au 1er avril 2019) précise les modalités d’information des consommateurs par les réparateurs automobiles, en matière de disponibilité des pièces issues de l’économie circulaire (notamment par affichage).

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider