Pédale de frein molle, que faire ?

Sommaire

Votre pédale de frein est devenue molle. Quand vous appuyez, elle s'enfonce de plus en plus loin. Votre voiture a du mal à s'arrêter et les distances de freinage s'allongent : il y a sans doute des bulles d'air dans votre système de freinage. Il faut le traiter.

Voici donc comment purger votre circuit de freinage, en cas de pédale de frein molle.

 

Zoom sur le liquide de freinage et la pédale de frein molle

Les freins représentent un élément de sécurité essentiel de votre véhicule. Tout défaut peut s'avérer extrêmement dangereux. Il est donc crucial d'intervenir dès l'apparition des premiers signes de dysfonctionnement. 

Les cas de pédale de frein molle peuvent aussi être dus à un problème de liquide de freinage bas ou à des composants usés. Pour résoudre ce problème, il faut d'abord vérifier le niveau de fluide et, si cela est nécessaire, traiter le système de freinage pour éliminer les poches d'air. Il est possible d’effectuer cette réparation auto sans recourir à un professionnel.

Freins

Article

Lire l'article

Bulles d'air dans le liquide de frein : danger !

La présence d'air dans ce liquide représente un danger potentiel, car l'air a la capacité de se comprimer. Lorsque vous appuyez sur la pédale, les bulles d'air présentes subissent une compression, entraînant un retard dans la transmission de la commande d’arrêt vers les pneus.

Cette situation compromet sérieusement l'efficacité du système de freinage, augmentant ainsi les risques liés à votre sécurité sur la route.

Intervenez rapidement

Occasionnellement, l'action de « pomper » (c’est-à-dire appuyer plusieurs fois sur la pédale) sur la commande de frein peut temporairement rétablir la situation, mais ce n'est que provisoire. Pour remédier définitivement à ce problème, il faut traiter votre liquide de freinage.

1. Accédez aux vis de purge situées derrière vos pneus

Pour accéder aux vis de purge sur les étriers de frein des quatre pneus, il y a 2 solutions possibles.

Cas 1 : accédez aux vis sans démonter les pneus

  • Braquez les roues de votre véhicule à fond ;
  • Glissez-vous sous la voiture et accédez ainsi aux vis de vidange des freins sans démonter les pneus.

Bon à savoir : Privilégiez cette option si c'est possible, car cela évite de mettre le véhicule sur chandelles.

Cas 2 : démontez les roues

Il est parfois nécessaire de retirer les pneus pour accéder aux dispositifs portant les vis de purge.

  • Installez votre véhicule sur une surface plane, frein à main serré, une vitesse enclenchée ;
  • Enlevez les enjoliveurs ;
  • Desserrez les écrous d'un tour, avec une clé conçue spécifiquement pour desserrer ou serrer les écrous de pneus ou une clé en croix, qui facilite le démontage ;
  • Bloquez les roues opposées (par exemple les pneus avant quand vous démontez l'arrière) avec des cales.

Démontez chaque pneu et placez une chandelle pour porter la voiture.

  • Utilisez un cric pour soulever la voiture, placez une chandelle à côté, et posez le véhicule sur la chandelle en desserrant un peu le cric ;
  • Desserrez complètement les boulons et enlevez la roue ;
  • Faites de même pour chaque pneu.

2. Préparez votre voiture pour l’opération

Remplissez le bocal de liquide de frein

  • Sous le capot, repérez le réservoir du fluide de frein.

Bon à savoir : situé au-dessus du maître-cylindre, le bocal est en général côté conducteur et rempli d’un fluide foncé.

  • Éventuellement, retirez un maximum de fluide usagé avec une pipette, une seringue ou une poire, puis remplacez-le par du liquide neuf ;
  • Dans tous les cas, avant de démarrer l’opération d’évacuation de l’air , vérifiez bien que le contenant du fluide est rempli au maximum ;
  • Remplissez-le si besoin avec le produit préconisé par le constructeur de votre modèle de véhicule. Reportez-vous à la revue technique automobile (RTA) de votre véhicule pour connaître la référence exacte.

Important : le liquide de frein est très corrosif. Veillez à ne pas en mettre sur les peintures ou les plastiques de votre voiture, et bien sûr sur votre peau. Portez des gants et ayez un chiffon avec vous.

Conformez-vous à votre RTA

  • Pour les véhicules équipés d'un ABS, il y a parfois une manipulation supplémentaire à faire avant de drainer les freins (par exemple, débrancher la batterie). Vérifiez bien sur votre RTA avant de commencer.

Important : Si, par erreur, vous videz le circuit de l'ABS, vous devrez obligatoirement emmener votre véhicule au garage !

  • Pour certaines voitures, vous devez réaliser l’opération en laissant le moteur tourner. Reportez-vous à la RTA pour le savoir.

3. Déterminez l'ordre de purge des roues

Vous allez traiter les étriers des quatre positions l'un après l'autre. Vous devez auparavant déterminer un ordre pour traiter les pneus.

Cas 1 : appliquez le schéma en Z

En général, on commence par la roue la plus éloignée du maître-cylindre. Le schéma classique est donc :

  • pneu arrière droit ;
  • pneu arrière gauche ;
  • pneu avant droit ;
  • pneu avant gauche.

On appelle cet ordre le schéma en Z.

Cas 2 : Suivez un autre schéma

L’évacuation de l’air emprisonné dans le système de freinage peut également se faire selon un schéma en X ou dans un autre ordre.

Vérifiez l'ordre préconisé dans la revue technique automobile de votre voiture avant de démarrer l'opération.

4. Purgez les roues

Bon à savoir : à cette étape, demandez de l'aide à une personne. Elle appuiera sur la pédale pendant que vous purgerez.

Commencez par assainir l'étrier de la première roue selon l'ordre que vous avez déterminé à l'étape précédente.

Installez le tuyau

  • Commencez par nettoyer l'étrier de frein ;
  • Posez au sol un récipient avec quelques centimètres de fluide de freinage neuf au fond ;
  • Enlevez le cache en caoutchouc sur la vis de purge ;
  • Mettez un conduit en caoutchouc transparent, type tuyau d'aquarium, sur la vis.
  • Assurez-vous que l'autre extrémité arrive dans le fluide de freinage présent au fond du récipient.

Effectuez la purge

  • Tenez une clé plate, prête à ouvrir la vis ;
  • Demandez à la deuxième personne d'enfoncer doucement la pédale, puis de rester appuyé dessus quand elle devient dure ;
  • Ouvrez la vis en tournant d'un quart de tour. Le liquide va alors s’écouler dans le conduit ainsi que les poches d'air éventuelles.

Bon à savoir : Pendant l'écoulement, la commande de freinage s'enfonce. Votre assistant maintient son appui.

  • Demandez-lui de pomper deux ou trois fois sur la pédale puis de la maintenir toujours enfoncée ;
  • Lors du pompage, veillez à ce que le bocal soit toujours suffisamment rempli. Remettez du fluide dans le bocal environ tous les 3 coups d’arrêt.

Important : quand la commande d’arrêt est relâchée, du liquide issu du bocal du maître-cylindre entre dans le mécanisme. Il faut donc remplir cette citerne afin d'éviter une nouvelle entrée d'air et d'avoir à tout recommencer.

  • Quand plus aucune bulle d'air ne sort par la vis, vous pouvez alors la refermer ;
  • Votre assistant peut alors seulement relâcher la commande de frein.

Important : il ne faut pas relâcher la pédale avant, car de l'air risque de rentrer dans le mécanisme par le tuyau. La petite quantité de fluide disposée au fond du récipient dans lequel arrive le conduit que vous avez installé sert justement à éviter cela : si la pédale est relâchée, c'est du liquide qui remontera, et non de l'air.

  • Videz le conduit dans votre récipient avant de le débrancher.

Recommencez ces opérations pour les 3 autres pneus, en respectant l'ordre établi auparavant.

Bon à savoir : il existe des purgeurs qui permettent d’évacuer l’air emprisonné sans l'aide d'une personne, en mettant le système de freinage sous pression constante.

5. Vérifiez que votre pédale de frein n'est plus molle

  • Une fois les quatre étaux de frein purgés et toutes les vis resserrées, appuyez de nouveau sur la commande d’arrêt et vérifiez qu'aucun liquide ne sort ;
  • Ensuite, faites tourner un à un les quatre moyeux à la main. Vérifiez que le moyeu s'arrête net quand vous freinez ;
  • Remontez alors les pneus et testez de nouveau le système d’immobilisation en situation réelle. Commencez d'abord à rouler sur quelques dizaines de mètres.

Important : votre pédale doit être redevenue dure.

  • Enfin, récupérez et jetez le fluide de frein purgé à la déchetterie.

Important : c'est une substance très nocive pour l'environnement. On ne peut pas la verser dans un lavabo ni dans une poubelle.

6. Faites un diagnostic si la pédale de frein reste molle

Si le problème persiste, plusieurs pistes sont à envisager :

  • Recommencez l’opération à plusieurs reprises. Des poches d'air peuvent être coincées dans le mécanisme.
  • Vous avez peut-être une fuite dans le dispositif : vérifiez les durites, les étriers et les tambours des 4 positions.
  • Cela peut également être dû à un problème d'ABS.
  • Le maître-cylindre pourrait être à remplacer.

Sur une BMW, Renault, Peugeot ou toute autre marque de voiture, il est crucial de vérifier le niveau de fluide et la pression dans le système d’arrêt. Une réparation ou un entretien des plaquettes ainsi que des disques de frein peut s’imposer pour restaurer le bon fonctionnement de ces dispositifs.

Pensez à demander des conseils professionnels sur la solution adaptée à votre auto et les prix associés à cette réparation !

En conclusion

  • Si votre bloc de freinage est défectueux, que votre pédale est molle (elle touche pratiquement le plancher), vous remarquerez des distances d’arrêt beaucoup plus longues.
  • Les causes les plus courantes de ce problème sont la présence de poches d’air dans le liquide hydraulique ou l’usure des plaquettes.
  • Pour éliminer ces bulles d’air, il est nécessaire de remplacer le liquide hydraulique existant par du fluide neuf. Il faut accéder aux vis de vidange des quatre côtés, et remplir avec du fluide neuf.
  • Demandez à une personne d’appuyer la commande d’arrêt à fond et de la maintenir enfoncée. Ouvrez alors la vis de vidange pour que le fluide neuf s’écoule. Une fois qu’il s’écoule en continu, fermez la vis de vidange.
  • Après avoir remplacé le liquide hydraulique, il est important de vérifier que l’état du système d’immobilisation est satisfaisant. Quand vous appuyez, il doit être ferme.
  • Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour exécuter l’opération vous-même, il est préférable de faire appel à un garagiste professionnel. Commencez par demander un devis pour avoir une idée du prix.
Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider