Joint d'étanchéité de collecteur d'échappement

Sommaire

800°C : c'est la température en sortie de moteur que subit le collecteur d'échappement ; son étanchéité doit donc être parfaite pour résister à ces températures de combustion extrêmes. Attardons-nous donc sur l'utilité du joint d'étanchéité du collecteur d'échappement.

Joint d'étanchéité du collecteur d'échappement : analyse

Définition du collecteur d'échappement

Le collecteur d'échappement est une pièce métallique en fonte d'acier formée d'un conduit par cylindre, à la sortie des soupapes d'échappement, se regroupant en une chambre commune avant d'évacuer les gaz brûlés de la combustion vers le tuyau d'échappement.

Son élaboration est en partie conditionnée par des paramètres de dilatation : la déformation du collecteur, en se dilatant, doit être limitée afin de ne pas affecter son étanchéité.

Le cahier des charges

Le joint d'étanchéité de collecteur d'échappement doit posséder les qualités suivantes :

  • Tenue à la température : Il doit être constitué de matériaux résistant aux températures extrêmes des gaz d'échappement.
  • Tenue à la pression : La pression des gaz en sortie des chambres de combustion (2 à 3 bars), associée à la température et la vitesse de sortie est très agressive pour le joint.
  • Étanchéité : Il doit assurer l'étanchéité du conduit d'échappement, mais aussi souvent celle du circuit d'admission (une prise d'air altère la qualité de combustion), et souvent l'étanchéité de passages de liquide de refroidissement.

Description du joint d'étanchéité du collecteur d'échappement

Principalement deux configurations existent :

  • le joint d'étanchéité mono-pièce : un seul joint commun est inséré entre la culasse et le collecteur, étanchéifiant ainsi les conduits de sortie des gaz.
  • le jeu de joints : chaque cylindre est équipé d'un joint indépendant, principalement dans le cas où le collecteur d'admission est du même côté de la culasse, les conduits d'admission et d'échappement s'alternant. Quelques fois, le joint d'étanchéité du collecteur d'échappement est le même que pour l'admission.

Autrefois amiantés, les joints d'étanchéité de collecteurs d'échappement sont désormais des joints métalloplastiques. Leur structure sandwich est formée de deux couches externes métalliques enrobant une épaisseur élastomère.

À noter : L'étanchéité peut être améliorée avec des pâtes à joints spécifiques résistant à la température de type Loctite « cuivre » 5920.

Maintenance du joint d'étanchéité du collecteur d'échappement

Il est nécessaire de le remplacer dans les conditions suivantes :

  • Lors d'une dépose du collecteur d'échappement, il doit être remplacé systématiquement.
  • En cas d'avarie, avec les symptômes suivants : bruit d'échappement à l'accélération ; noircissement dus aux gaz brûlés à l'endroit de la fuite.

Cette opération ne présente pas de difficultés particulières, si ce n'est de :

  • nettoyer méticuleusement les faces d'appui de la culasse et du collecteur ;
  • remplacer goujons et écrous abîmés par la température (grippés ou cassés) ;
  • respecter le couple de serrage et serrer progressivement toutes les vis et écrous, en partant du centre du collecteur vers les extrémités.

Coût de remplacement du joint d'étanchéité du collecteur d'échappement

Associé à un remplacement de joint de culasse, il sera présent dans la pochette rodage qui comprend l'ensemble des joints nécessaires au remplacement du joint de culasse. On peut se procurer cette pochette chez les distributeurs de pièces détachées automobile indépendants entre 80 et 200 €.

Si seul le collecteur d'échappement est déposé, le joint d'étanchéité du collecteur ne sera souvent disponible au détail que dans le réseau constructeur, de 5 à 30 €.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider