Système Stop and Start

Sommaire

De nombreux constructeurs automobiles ont élaboré une nouvelle technologie sur les véhicules d'aujourd'hui qui est le système Stop and Start. Voyons ensemble comment ça marche ainsi que ses avantages, ses inconvénients et l'entretien qu'il nécessite.

Système Stop and Start : principe et fonctionnement

Le système Stop and Start est un dispositif qui équipe de plus en plus les nouveaux modèles de voitures.

Son principe consiste à couper le moteur automatiquement dès que la voiture est à l'arrêt ou au ralenti. Le moteur ne tourne donc plus lorsque le conducteur active la pédale d'embrayage et que la vitesse est au point mort.

Pour redémarrer le moteur, il suffit que l'automobiliste enclenche une vitesse après avoir débrayé et embrayé sans actionner la clé de contact du démarreur, puisqu'il accélère.

Bon à savoir : le système Stop and Start, simple à manier, est utile lorsque le véhicule s'arrête fréquemment, notamment en milieu urbain ou dans les embouteillages.

Quels sont les différents types de systèmes Stop and Start proposés ?

Deux types de systèmes Stop and Start sont proposés :

  1. Avec démarreur renforcé : c'est le système le plus courant qui démarre le véhicule lorsque le conducteur embraye.
  2. Avec alterno-démarreur : il s'agit d'un procédé beaucoup plus efficace et confortable que le précédent, du fait qu'il réduit les vibrations au redémarrage du véhicule. De plus, il coupe le moteur en-deçà de 10 km/h alors que dans la version standard cette coupure n'intervient qu'en-deçà de 5 km/h. Bien évidemment, le véhicule roule encore – moteur coupé – jusqu'à ce que l'automobiliste freine.

Bon à savoir : certains constructeurs, comme Citroën et Peugeot, équipent leurs véhicules du système Stop and Start qui coupe le moteur, dès que la voiture ralentit en-dessous de 20 km/h.

Avantages et inconvénients du Stop and Start

Le système Stop and Start est utile lorsque l'on effectue essentiellement des parcours urbains et que l'on est régulièrement confronté aux embouteillages. Dans ces cas bien précis, la consommation de carburant est réduite de 5 à 15 %. Par ailleurs, l'émission de CO2 diminue, ce qui préserve l'environnement.

En revanche, ce système n'a pas grand intérêt lorsque l'on effectue de longs parcours sur route ou autoroute, en dehors des bouchons bien entendu. Il en est de même si la durée de chaque arrêt ne dépasse guère cinq secondes.

D'autre part, le prix de ce dispositif est assez onéreux. Son coût d'installation est généralement compris entre 500 et 2 000 €, selon le modèle du véhicule.

Bon à savoir : le système Stop and Start est monté en série sur certains modèles récents de véhicules, ce qui permet d'économiser le prix de l'installation. Il faut cependant savoir qu'un modèle équipé coûte plus cher qu'un modèle qui ne possède pas ce dispositif.

Comment entretenir le système Start and Stop ?

Comme nous l'avons évoqué précédemment, lorsque le redémarrage du véhicule est constamment sollicité, le démarreur et la batterie ont une espérance de vie beaucoup plus courte que dans le cas d'un véhicule non équipé du système Start and Stop.

Par ailleurs, le véhicule doit être doté d'une batterie AGM ou EFB, plus chère de 40 à 60 % qu'une batterie standard, compte tenu que ce type de batterie présente un taux d'auto-décharge beaucoup plus faible. Pourtant, on ne peut déroger à ces batteries AGM et EFB, préconisées pour un véhicule équipé du système Start and Stop.

Bon à savoir : pour éviter les coupures et les redémarrages intempestifs dans les ronds-points, mieux vaut déconnecter le dispositif Start and Stop via le bouton dédié situé sur le tableau de bord. Cette précaution limite l'usure du démarreur et de la batterie.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider