Voyant de préchauffage clignotant

Sommaire

Le clignotement du voyant de préchauffage, sous forme d'un symbole de bobinage de couleur jaune, est relativement courant. Mais cela vous entraîne souvent dans des abîmes de réflexion et d'incompréhension.

Comment fonctionne ce voyant de préchauffage ? Notre article vous éclaire !

 

 

Voyant de préchauffage des véhicules des années 90

Le voyant de préchauffage a, suivant les modèles, des fonctions différentes ou du moins supplémentaires.

Ils sont caractérisés pour la majorité par des systèmes de préchauffage simples : ces véhicules diesel à injection indirecte ont besoin, à froid, que l'air d'admission soit réchauffé.

Il faut donc respecter la procédure, c’est-à-dire attendre que le voyant de préchauffage s'éteigne pour démarrer. Une fois le véhicule démarré, le système de préchauffage n'est plus actionné.

Il existe plusieurs anomalies possibles :

  • Le voyant de préchauffage ne s'allume pas : soit l'ampoule du voyant est grillée (sinon, elle doit s'allumer à la mise sous contact), soit sa ligne est défectueuse (faisceau électrique – relais de préchauffage).
  • Le voyant reste allumé : c'est en général un dysfonctionnement du relais de préchauffage, qui dans ce cas, peut soit alimenter la ligne du voyant, soit alimenter les bougies en permanence.

À noter : le voyant, pour cette génération de véhicules, n'indique en aucun cas la défaillance d'une ou plusieurs bougies. Seule l'utilisation d'un ampèremètre permet de contrôler leur fonctionnement.

Véhicules à injection indirecte : fonctions du voyant

Sur ces véhicules, outre la fonction de préchauffage, il existe aussi un fonctionnement en postchauffage.

Pour des raisons de pollution (limitation des fumées à froid) et de bruit (atténuation des cognements moteur à froid), les bougies de préchauffage continuent de chauffer après démarrage, alternativement deux par deux jusqu'à mise en température normale de fonctionnement du moteur.

Dans cette phase de fonctionnement, le voyant de préchauffe est éteint. Les anomalies de fonctionnement du voyant sont les mêmes que celles énoncées précédemment.

Voyant de préchauffage et véhicules diesel HDI

À partir de cette génération de véhicules diesel, la gestion du voyant de préchauffe est plus complexe.

En effet, ces moteurs à injection directe ne nécessitent pas de préchauffage pour démarrer. Néanmoins, il est conservé pour les fumées et le bruit, et les bougies travaillent surtout en postchauffage.

Lorsque le voyant est allumé en permanence ou clignotant :

  • Si vous ne disposez pas d'un appareil de diagnostic, vous pouvez contrôler en premier lieu l'état des bougies, à l'aide de la pince ampèremétrique (elle relève la consommation des bougies qui doit être approximativement de 10 ampères chaque).
  • Avec un appareil de diagnostic, vous pouvez cibler le système ou organe en défaut, car, sur ces véhicules, le voyant de préchauffage sert aussi à signaler d'autres dysfonctionnements électriques (ces pannes vont du contacteur pédale, aux injecteurs, vanne EGR, turbo à géométrie variable, etc.).

La seule solution viable est d'établir un diagnostic de la panne, avec une vraie démarche de diagnostic, incluant méthode, rigueur, connaissances technologiques des systèmes, documentation technique et connaissances des appareils de mesure et des procédures (malheureusement, très peu de professionnels sont capables de poser un tel diagnostic).

Pour trouver le bon technicien, les concessions sont une solution, notamment parce que les défauts de véhicule font l'objet de notes techniques, mais rien ne vaut un garagiste de bonne réputation, passionné, compétent et équipé (il peut disposer aussi de ces notes techniques constructeur sur des sites spécialisés de documentation technique professionnels (ateliodoc – autodata,etc.)).

Pour aller plus loin :

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider