Plafonnier de voiture

Sommaire

L'éclairage intérieur de l'habitacle d'une voiture est devenu tellement commun que l'on ne s'aperçoit de son utilité que lorsqu'il ne fonctionne plus. Penchons-nous sur cet éclairage, assuré par le plafonnier de voiture.

Plafonnier de voiture : évolution et réglementation

Évolution du plafonnier de voiture

Le plafonnier est apparu très vite dans l'histoire de l'automobile, dans les années 1900, dès que celle-ci a bénéficié d'une énergie électrique autonome, avec l'apparition de la batterie et de la dynamo (ancêtre de l'alternateur).

Au départ constitué d'une lampe et d'un interrupteur, le système de plafonnier s'est peu à peu automatisé, avec son allumage commandé par l'ouverture des portières avant, jusqu'aux dernières générations à gestion électronique et aux paramètres de fonctionnement complexes.

Législation sur le plafonnier de voiture

Concernant l'éclairage intérieur du véhicule, la législation n'impose rien, sinon la notion de gêne qu'il ne doit pas provoquer.

Selon l'article 313.1 du Code de la route, « Tout véhicule ne peut être pourvu que des dispositifs d'éclairage ou de signalisation prévus au présent code. Ceux-ci doivent être installés conformément aux prescriptions du présent chapitre. Ces dispositions ne concernent pas l'éclairage intérieur des véhicules sous réserve qu'il ne soit pas gênant pour les autres conducteurs. »

Plafonnier de voiture : principe de fonctionnement et maintenance

Principe de base et nouvelles fonctionnalités

Si le principe de base est toujours le même, c'est-à-dire se mettre en fonction à l'ouverture des portes, il implique aujourd'hui sur les véhicules modernes de nouvelles fonctionnalités au service du conducteur. En voici une liste non exhaustive :

  • Extinction temporisée : elle permet au conducteur d'introduire la clé de contact avant que le plafonnier ne s'éteigne.
  • Éclairage bi-zone : la configuration actuelle du plafonnier comprend généralement un éclairage central et deux éclairages (un droit et un gauche) directionnels indépendants, permettant par exemple une lecture de cartes par le passager sans qu'il incommode le conducteur.
  • Localisation du véhicule : si votre voiture est perdue dans un parking commercial où vous avez oublié de repérer l'allée, votre commande d'ouverture des portes à distance permet l'allumage anticipé du plafonnier, et cela vous permet de repérer votre voiture. À l'inverse, le plafonnier reste allumé jusqu'à l'action sur la fermeture centralisée des ouvrants ; cette fonction sert à vérifier que toutes les portières et le coffre sont bien verrouillés ; si volontairement vous ne les verrouillez pas, une temporisation coupera l'alimentation du plafonnier au bout de quelques minutes.

À noter : le plafonnier n'est pas le seul élément de l'éclairage intérieur ; il peut être complété d'un ou plusieurs plafonniers arrière, d'éclairages de tiroir de rangement et de coffre, d'éclairages de portières, et aussi d'un faisceau extérieur lumineux (issu du rétroviseur extérieur gauche) permettant de repérer la serrure conducteur.

Maintenance du plafonnier

Dysfonctionnements

Si le diagnostic des premières générations était simple (ampoule, interrupteur, contacteur de portière), les plafonniers modernes, beaucoup plus sophistiqués nécessiteront l'intervention d'un professionnel pour les raisons suivantes :

  • Leur fonctionnement est piloté par le calculateur d'habitacle du véhicule, où interviennent des circuits multiplexés et des composants électroniques. Pour préserver ces éléments, les contrôles doivent être appropriés et effectués en connaissance de cause.
  • La manipulation du plafonnier et son démontage sont délicats : les plastiques et les systèmes d'agrafages le composant ne supportent pas une manipulation inadaptée et cassent facilement. Sans compter que le plafonnier peut abriter d'autres composants fragiles (détection de pluie et de luminosité, capteur de température d'habitacle, etc.).

Coût des pièces

Il est variable suivant la panne : il est évident qu'une lampe à remplacer aura un coût négligeable (2 à 3 € la pièce et 10 à 15 € de main-d’œuvre), mais que toute autre réparation se soldant par le remplacement du plafonnier (de 30 à 150 €) ou au pire d'un composant électronique ou du calculateur, ajouté au temps écoulé pour la recherche de panne, induira un coût plus important, variable suivant les constructeurs.

Plafonnier adaptable

La plupart du temps, ce type de plafonnier ne vient pas en lieu et place du plafonnier d'origine, mais peut être nstallé en équipement de complément (par exemple à l'arrière du véhicule).

Il possède beaucoup de fonctionnalités (lecteur DVD, USB, lecteur de cartes SD/MMC/MS, etc.).

Facile à installer, constitué d'un éclairage à LED, cet équipement a un coût moyen de 200 €.

Attention cependant aux équipements de mauvaise qualité et ne correspondant pas aux exigences des normes européennes.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider