Barre anti-roulis

Sommaire

La barre anti-roulis, aussi appelée barre stabilisatrice, constitue un élément important dans la tenue de route d'un véhicule. Son rôle exact est confus pour beaucoup, justement, nous vous expliquons précisément comment elle fonctionne.

Barre anti-roulis : définition

Définissons d'abord ce qu'est le roulis dans un véhicule : l'automobile possède des suspensions, servant à la fois à la tenue de route et au confort des passagers. Ces suspensions, comme dans un bateau, induisent des mouvements parasites qui sont :

  • le tangage, qui est une oscillation du véhicule par rapport à son plan longitudinal. Alternativement, il plonge de l'avant et de l'arrière ;
  • le roulis, qui est une oscillation entre les côtés droit et gauche du véhicule. Lorsque le roulis est trop prononcé, au pire, le conducteur peut perdre le contrôle du véhicule.

La barre anti-roulis atténue donc ce phénomène de roulis, en reliant élastiquement les suspensions droite et gauche (on retrouve une barre anti-roulis à l'avant et une à l'arrière).

Fonction de la barre anti-roulis

La barre anti-roulis est un tube plein en acier forgé, possédant un coefficient d'élasticité élevé. Elle est reliée aux bras inférieurs de chaque coté du véhicule. Elle peut être de forme arquée ou droite (à l'arrière, c'est souvent une barre de torsion qui fait office de barre anti-roulis).

Lorsque qu'un virage est abordé, la voiture se couche sur l'extérieur. La barre anti-roulis, soumise à deux efforts antagonistes à ses extrémités, limite le débattement des deux suspensions et l'amplitude du roulis. Elle ralentit également la vitesse d'enfoncement et de détente des ces deux suspensions, évitant le phénomène d'amplification de fréquence.

Maintenance de la barre anti-roulis

La constitution robuste de la barre anti-roulis limite la possibilité qu'elle ne se rompe. Les dysfonctionnements se produisent le plus souvent au niveau de ses fixations. Les fixations périphériques aux bras inférieurs sont constituées de silentblocs, ainsi que les deux paliers de maintien sur le châssis.

Les symptômes de détérioration

La détérioration de la barre anti-roulis se traduit par des claquements en situation de roulage, dus à l'usure des silentblocs et au contact des parties métalliques.

Le diagnostic est souvent difficile à établir :

  • un premier examen visuel peut permettre de déceler une usure ou un déchirement des silentblocs ;
  • un examen approfondi s'effectuera avec un levier en pression sur la barre pour reproduire les claquements. La difficulté réside dans la force de tension de la barre qui masque ces jeux et bruits.

Le coût de la réparation

Combien faut-il débourser pour réparer une barre anti-roulis ?

  • Dans le cas très rare de remplacement complet de la barre anti-roulis, l'opération, qui de manière générale ne mobilise que de 1/2 h à 1h, aura un coût approximatif de 250 à 400 € (barre + silentblocs + main d'œuvre) ;
  • Plus généralement, les silentblocs seuls seront en cause et le coût de la réparation s'établira en moyenne de 40 à 100 € (silentblocs + main d'oeœuvre).

À noter : il existe des variantes de barre avec biellettes à rotules intermédiaires ; ces rotules étant régulièrement la cause des bruits parasites et claquements.

Les fournisseurs de pièces de rechange

Où trouver des pièces de rechange ?

  • Les barres anti-roulis complètes ne seront souvent disponibles qu'en origine, chez les concessionnaires de marque ;
  • Les silentblocs et biellettes sont disponibles chez les distributeurs traditionnels de pièces automobile, ainsi que sur les sites spécialisés. Dans ce cas, les tarifs affichés peuvent être 10 fois inférieurs aux pièces d'origine en concession.

Pour en savoir plus :

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider