Soupapes du moteur

Sommaire

Les soupapes sont des éléments importants pour assurer le bon fonctionnement d’un moteur. PagesConseils vous détaille le rôle des soupapes du moteur et comment procéder à leur entretien.

Que sont les soupapes du moteur ?

La soupape moteur est un organe mécanique de l'automobile qui se loge dans la culasse. Chaque soupape présente une tige, un collet, une tête et une queue.

Son rôle principal consiste à assurer la distribution de l’admission des gaz dans la chambre de combustion. C’est le mélange air/essence qui produit le gaz lorsque le moteur est à allumage commandé. Seul l’air est à l’origine du gaz dans le cas d’un moteur Diesel. La soupape conduit l’évacuation des gaz brûlés vers l’échappement.

Bon à savoir : Les soupapes sont lubrifiées par l’huile moteur afin qu’elles puissent fonctionner correctement.

Comment connaître le nombre de soupapes d’un véhicule ?

Le nombre de soupapes d'une automobile influence ses performances, sa consommation de carburant et ses émissions polluantes. Il convient donc de connaître le nombre de soupapes de votre voiture pour l'entretenir correctement.

Voici plusieurs méthodes simples pour y parvenir :

Consulter le manuel du propriétaire

Le manuel du propriétaire de votre automobile contient généralement toutes ses informations techniques, y compris le nombre de soupapes.

Regarder les caractéristiques techniques

Les caractéristiques techniques de votre automobile, disponibles sur le site web du constructeur ou sur des sites spécialisés, indiquent généralement le nombre de soupapes.

Vérifier le nombre de cylindres

Le nombre de cylindres d'un moteur est généralement lié au nombre de soupapes. Un moteur à 4 cylindres aura généralement 8 soupapes (2 par cylindre), un moteur à 6 cylindres 12 soupapes (2 par cylindre) et un moteur à 8 cylindres 16 soupapes (2 par cylindre).

Demander à un mécanicien

Un mécanicien peut vous renseigner sur le nombre de soupapes en examinant le moteur.

Il faut savoir que le nombre de soupapes d'une voiture n'est pas nécessairement lié à sa puissance ou à sa performance. D'autres facteurs, tels que la cylindrée, le type de moteur et le système d'admission et d'échappement jouent également un rôle important.

Fonctionnement des soupapes du moteur

Un moteur est doté d’au moins deux soupapes par cylindre. Dans chaque paire, l’une est conçue pour l’admission de l’air dans la chambre de combustion et l’autre sert à l’évacuation des gaz brûlés.

Les moteurs les plus performants sont équipés d’au moins quatre cylindres, et jusqu’à seize cylindres pour un moteur de voiture de sport.

Les soupapes sont animées par l’arbre à cames. Des clapets permettent l’ouverture des cylindres qui se ferment grâce à un ressort. À l’ouverture, ils sont animés par un poussoir hydraulique qui se déplace sur le lobe de l’arbre à cames. Dès lors, ce dernier effectue des mouvements de rotation avec le vilebrequin. Arbre à cames et vilebrequin sont tous deux entraînés par le mouvement du piston, ce qui permet la synchronisation des actions du piston avec celles de la soupape.

Bon à savoir : le réglage du mécanisme de l’arbre à cames et de la soupape s’effectue par des vis spécifiques. Il existe une vis de réglage par cylindre.

Soupapes du moteur : pannes ou problèmes

Une soupape peut faire l’objet de pannes ou de problèmes divers, comme tout organe mécanique automobile d’ailleurs. Voici les cas les plus fréquents.

Premier problème : au niveau des ressorts de l’arbre à cames et des poussoirs. Pour corriger le défaut, il suffit le plus souvent d’effectuer le réglage à l’aide des vis du culbuteur ou des pastilles de poussoir.

Quant au ressort, s’il est défectueux, il ne peut plus exercer une poussée sur la soupape, empêchant ainsi la compression dans le cylindre.

Par ailleurs, une soupape tordue ne peut plus fonctionner correctement. Son défaut ne lui permet pas de revenir à sa place initiale. Elle aura donc tendance à percuter le piston lorsque celui-ci est en pleine action.

Les soupapes mal entretenues peuvent présenter des fissures ou des craquelures.

Enfin, une panne au niveau de la distribution peut également se produire en cas de température élevée ou du manque de lubrification.

Bon à savoir : Tout problème peut entraîner une forte consommation de carburant et/ou d’huile moteur, des symptômes qui peuvent alerter.

Comment savoir s’il faut changer une soupape ?

De nombreux signes peuvent indiquer que vos soupapes sont usées et doivent être remplacées :

Bruits anormaux du moteur

Il peut s’agir de différents bruits comme :

  • les claquements métalliques : c’est le signe d'un dysfonctionnement ou d'une usure des soupapes et de leurs sièges.
  • des sifflements : ils sont souvent causés par une fuite des soupapes d'admission ou d'échappement.

Perte de performance du moteur

Des soupapes en panne peuvent aussi manifester par :

  • une baisse de puissance et de couple : usées, elles ne s'ouvrent et ne se ferment plus correctement. Cela affecte l'admission et l'échappement des gaz.
  • une consommation excessive de carburant : une combustion incomplète due à des soupapes fuyantes peut augmenter la consommation de carburant.

Fumées d'échappement anormales

Lorsque vous remarquez l’un des deux signes suivants, vous devez songer à un changement de soupape :

  • fumées bleues : elles indiquent une combustion d'huile due à des soupapes de guidage usées.
  • fumées noires : elles sont symptomatiques d’une mauvaise combustion due à un problème d'admission d'air ou d'injection de carburant.

Codes d'erreur moteur

Certains codes d'erreur peuvent indiquer un problème de soupape, comme un code P0300 (ratés d'allumage multiples) ou un code P0420 (dysfonctionnement du catalyseur).

Contrôle visuel

Un mécanicien peut démonter les soupapes et les inspecter visuellement pour détecter des signes d'usure, comme des rayures, des fissures ou des dépôts.

Il est important de noter que la fréquence à laquelle les soupapes doivent être changées dépend de plusieurs facteurs, tels que le type de moteur, le kilométrage et les conditions d'utilisation.

Si vous constatez l'un des signes ci-dessus, pensez à faire examiner votre véhicule par un mécanicien qualifié. Vous devez choisir des soupapes de qualité et les faire installer par un professionnel.

L'utilisation d'une huile moteur de qualité et d'un entretien régulier contribuent à prolonger leur durée de vie.

Entretien et réparation des soupapes du moteur

Des soupapes défectueuses ou encrassées peuvent ne plus fonctionner correctement et présenter, nous l’avons vu, des fissures. Or, le manque d’entretien de ces pièces peut conduire à une baisse de performance du moteur.

Pour éviter de remplacer certains organes de distribution, il est conseillé de retirer de temps en temps les soupapes du moteur afin de les contrôler et ainsi limiter des dépenses qui peuvent être évitées. Si les soupapes ne sont pas endommagées, il peut être simplement nécessaire de les nettoyer. Il en est de même pour les accessoires de distribution tels que ressorts, cylindres, rotateurs. Si besoin, il faut effectuer l’ajustement qui s’impose avec les vis.

Bien entendu, en cas d’usure dûment constatée d’une soupape moteur, ainsi que de certains accessoires connexes, il ne faut surtout pas hésiter à les remplacer.

Bon à savoir : Vous pouvez faire intervenir un professionnel pour remplacer les pièces défectueuses. Évidemment, la prestation sera facturée en plus du prix des soupapes (un jeu de quatre soupapes d’admission coûte entre 30 et 60 €).

Comment ajuster chaque soupape ?

Le jeu des soupapes désigne l'espace entre la queue de soupape et le culbuteur ou l'arbre à cames. Un jeu correct garantit le bon roulement du moteur et évite des dommages importants. Vous voulez régler le jeu des soupapes ? Voici comment y parvenir étape par étape :

1. Préparer l’opération :

  • Rassemblez les outils nécessaires : clés plates, clés Allen, jeu de cales d'épaisseur, comparateur à cadran, etc.
  • Consultez le manuel du propriétaire : il vous indiquera les valeurs de jeu préconisées pour votre auto.
  • Mettez le moteur à froid : l’opération doit impérativement se faire avec le moteur froid.

2. Déposer le cache-culbuteurs :

  • Retirez les vis ou les boulons qui fixent le cache-culbuteurs.
  • Retirez délicatement le cache-culbuteurs.

3. Déterminer le point mort haut (PMH) :

  • Tournez le vilebrequin jusqu'à ce que le piston du cylindre 1 soit au point mort haut (PMH).
  • Vérifiez le PMH à l'aide d'un comparateur à cadran ou d'une cale d'épaisseur.

4. Régler le jeu des soupapes :

  • Insérez une cale d'épaisseur entre la queue de soupape et le culbuteur ou l'arbre à cames.
  • Mesurez le jeu à l'aide d'un comparateur à cadran.
  • Si le jeu est incorrect, réglez-le en ajustant la vis de réglage du culbuteur ou en changeant la cale d'épaisseur.
  • Répétez l’étape 4 ainsi que la 5 pour chaque soupape du moteur.

5. Remonter l’ensemble :

  • Reposez le cache-culbuteurs et fixez-le avec les vis ou les boulons.
  • Vérifiez l'étanchéité du cache-culbuteurs.

Conseils

  • Faites attention à ne pas perdre les cales d'épaisseur.
  • Utilisez une clé dynamométrique pour serrer les vis du culbuteur au couple préconisé.
  • Vérifiez le jeu des soupapes régulièrement, en particulier si vous utilisez votre automobile de manière intensive.

Combien coûte un changement de soupape ?

Le coût d'un changement de soupape peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que :

  • Le nombre de soupapes à remplacer : le prix sera généralement plus élevé si plusieurs éléments doivent être remplacés.
  • Le type de moteur : les moteurs plus complexes, comme les moteurs à double arbre à cames en tête (DACT), peuvent coûter plus cher à réparer.
  • La marque et le modèle du véhicule : les pièces détachées pour les modèles de luxe ou haut de gamme sont généralement plus chères.
  • Le coût de la main-d'œuvre : le taux horaire de la main-d'œuvre peut varier d'un garage à l'autre.

En moyenne, le coût d'un changement se situe entre 200 € et 500 € par soupape. Ce prix comprend le coût de la pièce détachée, la main-d'œuvre et les frais annexes.

En conclusion :

  • La soupape du moteur joue un rôle clé dans la performance optimale de votre véhicule, assurant la distribution des gaz et contribuant à sa performance globale.
  • Il est important de connaître le nombre de soupapes de votre voiture pour un entretien adéquat, en consultant le manuel du propriétaire, les spécifications techniques ou en demandant à un mécanicien.
  • Comprendre la mécanique de la soupape, les signes de pannes et les méthodes de réparation vous aidera à détecter les problèmes potentiels et à prendre des mesures préventives.
  • Savoir quand changer ces organes mécaniques évite des dommages plus importants au moteur et maintient ses performances.
Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider