Indice de viscosité d'une huile de moteur

Sommaire

Si vous vous occupez vous-même de la vidange de votre moteur, la viscosité de l'huile de votre moteur est un des aspects auxquels il vous faudra être particulièrement vigilant ; autrement, la garantie constructeur et l'intégrité de votre moteur pourraient être remises en cause... On vous en dit plus dans cet article !

Viscosité huile moteur : la classification SAE

On appelle viscosité la faculté d'écoulement d'une huile.

Le principe de mesure de la viscosité est de connaître, pour une quantité et une température donnée, le temps et la vitesse d'écoulement de l'huile.

Les différents types d'huile

La viscosité de l'huile est définie par une classification appelée SAE (Society of Automative Engineers). Ces normes définissent :

  • les huiles monogrades, elles-mêmes divisées en deux catégories :
    • les SAE 5W, SAE 10W, SAE 20W qui ont des indices de faible viscosité, donc très fluides et destinées à des utilisations hivernales (W = Winter) ;
    • les SAE 30, SAE 40, SAE 50 de forte viscosité, elles, destinées aux saisons chaudes.
  • les huiles multigrades : si les huiles précédentes étaient destinées aux véhicules de première génération, on utilise aujourd'hui la même huile tout au long de l'année. La particularité de ces huiles multigrades est donc de posséder 2 indices de viscosité : les SAE 5W30, 10W40, 15W40, etc. sont des huiles dont la viscosité est stable dans une plage plus ou moins importante de température.

Les compositions d'huile

En termes de composition, on retrouve :

  • les huiles minérales, produites à partir de distillation de pétrole ;
  • les huiles semi-synthèse, additivées de composants chimiques ;
  • les huiles de synthèse, fabriquées chimiquement avec additifs, à base d'alcool et de pétrole.

Les moteurs modernes, très performants mais exigeants, demandent un cahier de charges de plus en plus contraignant pour les huiles, notamment pour l'augmentation de la plage d'utilisation de la viscosité.

C'est pourquoi les premières générations d'huile minérales (monogrades 15W40, 20W50) ont progressivement laissé place aux huiles semi-synthèse (10W40, 10W50) puis aux huiles de synthèse (0W30, 5W30, 5W40…), les seules préconisées aujourd'hui pour les moteurs de dernière génération.

Vidange

Article

Lire l'article

Critères de choix d'une huile de moteur selon sa viscosité

La viscosité définit un type d'huile et non pas une qualité spécifique d'huile ; c'est pourquoi il faut être vigilant, à son achat, quant aux prescriptions constructeur qui exigent une viscosité conforme à l'origine et une huile répondant aux normes d'homologation et de qualité internes au constructeur.

Il existe plusieurs moyens de ne pas commettre d'erreurs :

  • Fiez-vous au carnet d'entretien livré par le constructeur avec la voiture, qui indique l'huile adaptée ;
  • Achetez en concession, où l'huile correspondant à votre véhicule vous sera délivrée ;
  • Utilisez des outils de préconisation d'huile en ligne ;
  • Méfiez-vous des forfaits vidange des centres automobiles aux tarifs défiant toute concurrence : souvent, il s'agira d'une huile de bas de gamme ou non conforme aux préconisations constructeur.

Remarque : En cas de bris moteur engageant la garantie, celle-ci peut être annulée si l'huile s'avère non conforme (après expertise et analyse d'huile).

Consulter la fiche pratique

Prix de l'huile de moteur selon son indice de viscosité

Sans surprise, les huiles à l'indice de viscosité limitée sont les moins coûteuses comparées aux huiles de dernière génération :

  • 1L d'huile multigrade 10W40 coûte de 4 à 5 € ;
  • 1L d'huile multigrade 5W30 coûte de 7 à 10 € ;
  • 1L d'huile multigrade 5W40 coûte de 5 à 10 € ;
  • 1L d'huile multigrade 0W30 coûte de 7 à 13 €.

Lire l'article

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider