Problèmes d'injecteur

Sommaire

Si votre voiture émet de fortes odeurs de carburant ou que son moteur tourne sans que vous puissiez démarrer, votre véhicule souffre peut-être d’une panne liée au système d’injection. Pour vous aider à y voir plus clair, cet article vous dit tout !

 

 

Problèmes d'injecteur : le système d'injection et ses pannes

Rôle du système d’injection

Pour fonctionner, un moteur lambda a besoin d’air, de carburant, et d’une étincelle. Le mélange s’embrase lorsque vous tournez la clef : votre voiture démarre.

Le rôle du système d’injection est de proportionner le rapport carburant/air qui pénètre dans le moteur, afin que la combustion se fasse. 

Remarque : en cas de panne ou de dysfonctionnement, votre véhicule peut rester silencieux ou devenir particulièrement gourmand face à la pompe à essence. 

Symptômes et diagnostic d'une panne de l'injecteur

Une panne est détectable par le biais de diverses manifestations : 

  • Une odeur de carburant persiste ;
  • Le moteur est faible en puissance ;
  • Le moteur tourne mais ne démarre pas ;
  • On a un sentiment d’à-coups à l’accélération ;
  • Le véhicule recrache une épaisse fumée.

Aujourd’hui, avec un peu de soin, il est possible de parcourir près de 300 000 kilomètres sans jamais connaître la moindre panne. Si une panne se manifeste néanmoins, il faut demander de l’aide à un professionnel.

Important : si vous n’êtes pas un mécanicien chevronné, n’essayez pas de mettre les mains dans le cambouis. Il s’agit ici d’un élément important du moteur. Une mauvaise manipulation et ce sont des milliers d’euros qu’il faudra débourser. 

L’origine de la panne peut venir de plusieurs endroits : 

  • Le turbocompresseur est cassé : le système électronique ne fonctionne plus et ne transmet plus les bons paramètres. 
  • La pompe à injection peut-être grippée ou souffrir d’une fuite importante. 
  • Les injecteurs sont encrassés. Ils ont beau s’ouvrir comme de coutume, l’air ou le carburant a du mal à passer. 

Dans tout ces cas, la facture risque d’être onéreuse. La réparation, main-d’œuvre comprise, peut vous coûter plus de 1 000 €.

Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2017, les garagistes ont l'obligation de proposer dans certains cas des pièces d'occasion à la place de pièces neuves (article L. 224-67 du Code de la consommation). Ces pièces d'occasion sont issues des casses automobiles (centres VHU) ou remises en état par les constructeurs. L'obligation s'applique aux pièces suivantes (article R. 224-25 du Code de la consommation, issu du décret n° 2016-1890 du 27 décembre 2016) : pièces de carrosserie amovible ; pièces de garnissage intérieur et de sellerie ; pièces optiques ; vitrages non collés ; certaines pièces mécaniques ou électroniques. Cette obligation ne s'applique pas lorsque le garagiste intervient à titre gratuit (garantie ou mesure de rappel), si le délai est trop important ou si la pièce fait courir un risque pour l'environnement, la sécurité routière ou la santé publique. Un arrêté du 8 octobre 2018 (dont l'entrée en vigueur est fixée au 1er avril 2019) précise les modalités d’information des consommateurs par les réparateurs automobiles, en matière de disponibilité des pièces issues de l’économie circulaire (notamment par affichage).

Nos conseils pour éviter des problèmes d'injecteur

Afin d’éviter de fâcheuses et de coûteuses réparations, voici quelques conseils : 

  • Choisissez du carburant de qualité, surtout si vous avez de nombreux trajets rapides à faire en ville. Il retardera l’encrassement de votre moteur à son maximum. Ne faites pas de petites économies !
  • Ne laissez jamais le réservoir presque vide, vous risquez la corrosion de la pompe et des injecteurs !
  • Purgez vos filtres et utilisez de l’huile de qualité. Le but de la manœuvre est de garder un moteur propre le plus longtemps possible. Plus vous en prendrez soin, plus vous garderez chaque organe du système en bonne santé. 

Astuce : si vous avez tendance à n’utiliser votre voiture qu’en ville, il est possible que le moteur se noie doucement sous quelques petites particules polluantes qui vont venir encrasser votre véhicule. Une fois par mois, parcourez quelques dizaines de kilomètres à bonne allure sur autoroute. Vous libérerez ainsi votre moteur. Cela équivaut à nettoyer votre mécanique en profondeur.

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider