Pompe à eau pour voiture

Sommaire

La pompe à eau fait partie du circuit de refroidissement moteur de la voiture, son rôle est d'accélérer la circulation du liquide de refroidissement. Détaillons ici sa technologie.

Emplacement de la pompe à eau dans la voiture

Elle est située dans le bloc moteur et est entraînée de 2 façons :

  • Par la courroie de distribution : c'est la solution la plus courante. Elle conditionne la plupart du temps son remplacement systématique avec le kit de distribution.
  • Par la courroie d'accessoires.

Pompe à eau voiture : constitution

Elle se compose des éléments suivants :

  • Un corps en alliage qui permet sa fixation sur le bloc moteur.
  • Une poulie ou un pignon qui permet la liaison avec la courroie.
  • Une turbine en contact avec le liquide de refroidissement, composée d'ailettes.
  • Un axe reliant pignon et turbine.
  • 1 ou 2 roulements permettant la rotation de l'axe.
  • Un joint tournant pour l'étanchéité du système.

Maintenance de la pompe à eau de voiture

Dysfonctionnements de la pompe à eau

Voici une liste la plus complète possible des différents symptômes :

  • Fuites ou suintements : c'est le symptôme le plus courant, il se traduit par des traces de liquide par un orifice sur le corps de pompe (il débouche entre la bague d'étanchéité et le roulement extérieur, prévenant une destruction du roulement au contact du liquide).
  • Bruits de fonctionnement : dans ce cas, le ou les roulements sont en cause et émettent alors un bruit caractéristique de grondement plus ou moins accentué.
  • Dessertissage de la turbine : la roue normalement sertie sur l'axe n'est plus entraînée et la circulation forcée du liquide est interrompue.

Pompe à eau : contrôles

Différents types de contrôles peuvent être effectués :

  • Contrôle visuel : c'est le premier contrôle à effectuer. Le liquide de refroidissement intégrant un marqueur, cela peut suffire à détecter des fuites éventuelles.
  • Contrôle sous pression : il consiste à insuffler de l'air sous pression dans le circuit pour repérer les fuites éventuelles.

Attention : il est important de ne pas dépasser une pression de 1,5 bars sous peine de créer de nouvelles fuites et d'endommager le système de refroidissement (radiateur, durits, etc.).

  • Contrôles auditifs : il s'agit de repérer des bruits de roulements de pompe. Pour cela, utiliser un stéthoscope (oui, ça existe aussi en mécanique !) ou simplement un gros tournevis à mettre en contact avec le corps de pompe.

Coût d'une pompe à eau

Une pompe à eau seule a un prix moyen de 30 à 60 €.

Inclus dans un kit distribution, le tarif s'élève de 100 à 180 €.

Remplacement d'une pompe à eau

Tout dépend de votre degré de compétences, mais cette opération ne présente pas de difficultés particulières si on respecte les règles suivantes :

  • Bien nettoyer le plan de joint.
  • Pour les pompes munies d'un joint plat en papier, appliquer de la pâte à joints adaptée en quantité mesurée.

À noter : il faut arrêter l'hérésie du produit standard à base de silicone. Sinon, il vaut encore mieux monter le joint à sec ou recouvert d'une mince couche de graisse.

Bon à savoir : vous devez toujours voir le joint par transparence à l'application.

  • Pour les pompes avec joint torique, très peu de graisse suffit (graisse « belleville » marine).
  • Purger correctement le circuit après montage et respecter les procédures constructeurs.

Pompe à eau de voiture : évolution technologique

Elle concerne le mode d'entraînement de la pompe : en effet, suivant les besoins de refroidissement, on peut se passer du fonctionnement de la pompe d'autant plus que son entraînement est énergivore pour le moteur (donc moins de rendement, plus de consommation et de pollution).

Le moyen pratique de commander à la demande ce fonctionnement par le boîtier de gestion moteur est une commande électrique. C'est pourquoi apparaissent sur les véhicules récents des pompes à eau électriques.

Pour en savoir plus :

Nouveau call-to-action

Ces pros peuvent vous aider